Accueil / SANTE / Santé de la mère et de l’enfant : une Ong Coréenne renforce la maternité Dial-Bass

Santé de la mère et de l’enfant : une Ong Coréenne renforce la maternité Dial-Bass

 L’Ong Sud coréenne Better World a restauré et equipé la maternité Dial Bass. D’un montant de Cinq millions de francs Cfa, elle a permis à cette maternité de faire peau neuve.

Offerte et équipée par la célébre styliste et couturiére Diouma Dieng Diakhaté, la reception de l’ouvrage flambant neuf a été effectué hier Mardi, en présence du Médecin-Chef du district sanitaire de Rufisque, Dr Mbaye Thiam et d’un nombreux public. Lors de la manifestation, le docteur Mbaye Thiam a tenu à faire savoir que la réhabilitation de cette maternité est salutaire, lorsque l’on sait qu’elle «est située au cœur de la ville de Rufisque. «Elle polarise une grande population. Aujourd’hui, l’Ong Better World nous a permis de régler certains problèmes d’équipement. Elle est flambant neuve», magnifie-t-il.

Selon Diouma Dieng Diakhaté, si les Coréens sont venus mettre la main à la patte, ça ne peut qu’être bénéfique. «Dial Bass a besoin de partenaires pour améliorer ses services. Car, la ville de Rufisque s’est beaucoup développée, ces dernières années. Elle compte près de 400.000 habitants et normalement, devait compter trois ou quatre maternités», précisera-t-elle.

En outre, devant la doléance des populations qui demandaient une ambulance, Diouma Dieng Diakhaté a promis de s’en ouvrir au président de la République. En plus d’avoir réhabilité entièrement la maternité, l’Ong coréenne Better World a construit un bureau qu’elle a ensuite équipé, et donné des tables d’accouchement et des lits d’hospitalisation. Diouma Dieng Diakhaté, la marraine de la maternité qui porte d’ailleurs les noms de ses parents, a, de son côté, fait part de sa satisafaction par rapport au geste de l’Ong sud coréenne, estimant qu’il participe aux efforts qu’elle fournit. «Ce  n’est pas évident de réhabiliter une maternité. Quand elle a commencé à fonctionner, il n’y avait que dix lits, c’est après qu’on a pu ajouter dix autres et d’autres salles d’accouchement», a-t-elle rappelé. Grâce à d’autres partenaires, la maternité avait pu acquérir d’autres équipements, comme l’echographie d’une valeur de vingt cinq millions de francs. Cette maternité qui se trouve dans un quartier trés populeux de Rufisque, prend en charge la santé de beaucoup de méres et d’enfants.

Djiby GUISSE

Share This:

À voir aussi

KAOLACK : 23 RÉCIPIENDAIRES DU CRFS SUR LE MARCHÉ

Kaolack,(APS) – Des sortants du Centre régional de formation en santé (CRFS) de Kaolack (centre), …