Accueil / SANTE / SANTE  Macky Sall plaide pour l’élargissement des missions des « Badianou Gokh »

SANTE  Macky Sall plaide pour l’élargissement des missions des « Badianou Gokh »

Le Président Macky Sall, a plaidé jeudi à Dakar, pour l’élargissement des missions des « Badianou Gokh » (marraines de quartier), suggérant d’impliquer le ministère de la Famille dans cette initiative d’assistance et de suivi des femmes enceintes dans leur voisinage immédiat, pour lutter contre la mortalité maternelle et infantile.

« Je demande au ministère de la Santé et de l’action sociale d’engager la réflexion pour l’élargissement de vos missions en s’activant également dans l’enregistrement des naissances et la notification des décès’’, a dit Macky Sall qui présidait une journée nationale de plaidoyer du Programme des « Badianou Gokh ».

Le président sénégalais pense ainsi qu’il faut travailler avec d’autres ministères sectoriels dont celui de la Famille et de l’Enfance.

Le programme « Badianou Gokh » lancé en 2010, est un système de parrainage d’enfants par des femmes leaders dans toutes les régions du Sénégal pour leur prise en charge dans les domaines de la santé maternelle et infantile.

« J’engage le Gouvernement à vous doter d’outils nécessaires à l’accomplissement de vos missions. Vous êtes un modèle de solidarité, de générosité, de disponibilité et de courage. Vous avez un attachement indéfectible au couple mère-enfant. Vous perpétuez le rôle de la Bajen (tante paternelle) avec générosité et bienveillance », a poursuivi le chef de l’État sénégalais.

Il a instruit le ministère de la Santé et de l’Action sociale à enrôler toutes les « Badianou Gokh » dans les mutuelles de santé pour avoir des soins gratuits.

La présidente des « Badianou Gokh » Ndèye Fatou Diallo, a réitéré l’engagement des membres de cette association à consentir encore plus d’efforts dans leur travail qui promeut la Santé de la mère et de l’enfant.

Le programme compte aujourd’hui près de 10.000 membres  qui sont des amazones de la santé.

Le bilan d’étape des interventions de plus de 8000 « Badianou Gokh » à l’échelle nationale et particulièrement au niveau communautaire se chiffre à 1 040 510 activités en termes de plaidoyer, d’orientations, de visites ciblées et d’accompagnement à titre bénévole, gracieux avec des moyens limités.

« Le renforcement du programme à travers l’élargissement des domaines d’intervention des « Badianou Gokh » et sa pérennisation avec la mise en place d’une stratégie Partenariat Public Privé (PPP) sont préconisés », a indiqué Mme Diallo.

A travers le Plan Sénégal Emergent (PSE), le Sénégal s’est fixé comme objectifs d’ici 2030 de réduire la mortalité maternelle de 392 à 70 décès pour 100 000 naissances vivantes (NV); réduire la mortalité néonatale 29 ‰ en 2015 à 10‰ NV, et de réduire la mortalité infanto juvénile de 59‰ en 2015 à 20‰ NV.

Aps

À voir aussi

Afrique de l’Ouest: L’OOAS souhaite renforcer les capacités des laboratoires

La cérémonie d’ouverture de l’atelier des auditeurs de la CEDEAO sur le processus graduel d’amélioration des …

And Gueusseum boycotte le Pev

L’’introduction, dans la première quinzaine du mois de novembre 2018, du vaccin contre le cancer …