Accueil / SANTE / Santé maternelle, néonatale et infantile L’USAID injecte 20 milliards FCFA

Santé maternelle, néonatale et infantile L’USAID injecte 20 milliards FCFA

L’USAID a accordé au Sénégal un don d’un montant de 20 milliards de nos francs pour contribuer à la réduction des décès de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

Le Secrétaire général du Ministère de la Santé et de l’Action sociale, Ibrahima Wane, a présidé hier, la cérémonie de signature des lettres d’exécution 2018 du financement direct du programme santé de l’USAID. A hauteur de 20 milliards F CFA, ce financement, explique M. Wane, va contribuer à la réduction des décès évitables de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. « Ce mécanisme qui a été piloté dans différentes régions du pays, a fini de prouver toute son efficacité dans la réponse globale aux problèmes prioritaires, notamment la santé de la mère, du nourrisson et de l’enfant », a déclaré Ibrahima Wane. Il précise que  l’apport de la coopération américaine dans le domaine de la santé n’est plus à démontrer. Le projet RSS+, avec un coût global de trente-six millions de dollars américains, soit vingt milliards de francs CFA, sur une période de cinq ans, en est une parfaite illustration.  Selon lui, dans un contexte de rareté des ressources, le financement direct a fortement contribué à l’atteinte d’objectifs qui ont été déterminés de manière consensuelle, sur la base des déterminants spécifiques des régions bénéficiaires. Ce processus tient également son originalité dans l’implication marquée des autorités administratives qui jouent un rôle crucial dans la validation des mile stones, garantissant ainsi le respect des procédures établies. Il a rappelé que cette enveloppe globale de cinq millions de dollars est consacrée uniquement au financement direct (FD). « Ce financement va contribuer aussi à une nette amélioration des capacités de gestion des régions médicales et des districts sanitaires bénéficiaires. Et  Je me réjouis également que mes services aient à la fois compris son importance et aient accompagné sa mise en œuvre, ce qui nous a permis d’exécuter 1 milliard FCfa, pour le compte de l’année 2017. Pour l’année 2018, le même montant est déjà inscrit dans les Plans de Travail Annuel (PTA) de 6 régions médicales concernées, je veux citer Kaolack, Fatick, Thiès, Louga, Ziguinchor et Dakar », a-t-il fait savoir. Il invite, dès lors, les Médecins Chefs de Région à porter une grande considération à ce défi pour que la signature des lettres d’exécution 2018 soit inscrite dans l’esprit et la volonté des pouvoirs publics d’assurer une gestion efficiente et transparente des engagements de l’Etat. » Ramatoulaye Guissé, Directrice adjointe technique du bureau santé de l’USAID, de son côté, de rappeler que depuis le 1er janvier 2017, six régions médicales bénéficient du financement direct (FD), notamment Dakar, Louga, Fatick, Thiès, Kaolack et Ziguinchor.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

L’Asas décrète une grève de 72 heures

L’Alliance des syndicats de la santé (Asas), An Gueusseum maintient la pression sur le gouvernement. …

Réduction des Risques Vih/Tb: Les journalistes mieux outillés

L’Alliance nationale des communautés pour la santé a tenu, hier, un atelier d’orientation des journalistes. …