Accueil / ACTUALITES / Sarkozy déplore  »le mensonge et l’hypocrisie » autour de l’émigration, lors de son discours à Dakar

Sarkozy déplore  »le mensonge et l’hypocrisie » autour de l’émigration, lors de son discours à Dakar

Le chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy a dénoncé, jeudi à Dakar, le ‘’mensonge » et  »l’hypocrisie » au sujet de l’immigration en France, affirmant à cet effet que son pays est ouvert mais ne peut ‘’accueillir tout le monde ». »Sur la question de l’immigration, il y a beaucoup de mensonge et d’hypocrisie », a notamment soutenu M. Sarkozy au cours d’une conférence de presse conjointe avec son homologue du Sénégal Abdoulaye Wade.
 »La France est un pays ouvert. Elle n’a pas l’intention de piller les élites africaines. Mais nous ne pouvons pas accueillir tout le monde », a ajouté Nicolas Sarkozy qui conduit une forte délégation à Dakar pour sa première visite en Afrique au Sud du Sahara depuis son élection en mai dernier.

Nicolas Sarkozy a rappelé que l’Afrique est à 14 km de l’Europe, ajoutant :  »je suis parfaitement conscient que l’échec de l’Afrique, c’est la catastrophe pour l’Europe. La réussite de l’Afrique, c’est la réussite pour l’Europe »

 »Je voudrais d’abord dire une chose : je suis comme le président Wade : franc », a souligné le président français.

Il a rappelé qu’en 2006, la France a accepté 83 pour cent de demandes visas pour le Sénégal, avant d’ajouter : ‘’je ne suis pas sûr que tous les pays fassent comme la France. C’est un chiffre sur lequel, il faut méditer (…). Le président Wade et moi nous nous sommes entendus ».

Sarkozy a fait part de la présence dans les universités françaises de près de 10.000 étudiants sénégalais, précisant que ‘’c’est la nationalité la plus représentée ».

 »A quoi servirait-il de les garder pour nous ? Ces étudiants formés doivent revenir au Sénégal. C’est pourquoi nous avons mis en place la carte compétence- talent », a fait savoir M. Sarkozy pour qui la France ‘’n’a pas à rougir de ce qu’elle fait. Elle continuera à le faire ».

 »L’Europe et la France ne doivent pas piller les élites africaines », a-t-il encore dit, avant de s’interroger : ‘’le jour où tout le monde ira en France qui va développer le Sénégal ? »

Abdoulaye Wade a souligné, pour sa part, que l’émigration clandestine constitue ‘’un danger pour l’Afrique » et que son gouvernement va ‘’la combattre par tous les moyens ».

 »Il faut que l’émigration clandestine devienne régulière, qu’elle soit régularisée », a martelé le chef de l’Etat sénégalais.


À voir aussi

Exploitation sexuelle en milieu scolaire: Sexe contre bonnes notes

Human Rights Watch a présenté, hier à Dakar, son rapport «Ce n’est pas normal : …

Contrat d’affermage: La Sde zappée, Suez retenu

L’État du Sénégal a décidé de renouveler le contrat d’affermage relatif à la gestion de …