Accueil / ACTUALITES / Sarkozy et Ségolène Royal au second tour

Sarkozy et Ségolène Royal au second tour

Nicolas Sarkozy (UMP), avec 29,5% à 30% des voix, et Ségolène Royal (PS), de 25,2% à 26,3%, se sont qualifiés dimanche pour le second tour de la présidentielle, devant l’UDF François Bayrou (17,9% à 18,8%) et Jean-Marie Le Pen (FN, 10,6% à 11,5%), selon les estimations des instituts de sondages.

Pour la première fois de l’histoire de France, une femme apparaît en mesure de l’emporter à la présidentielle.

Les instituts de sondages Ipsos, Ifop, Sofres et CSA donnent tous ces quatre candidats dans le même ordre d’arrivée.

Le candidat UMP et sa concurrente socialiste s’affronteront donc le 6 mai pour succéder à Jacques Chirac à l’Elysée, à l’issue d’un premier tour marqué par une très forte participation (82,7% à 84,5%).

A la proclamation officielle des résultats, des scènes de liesse étaient observées à l’extérieur du siège du PS, rue de Solférino à Paris, et devant la salle Gaveau où Nicolas Sarkozy était attendu.

La participation oscillerait entre 82,7% et 84,5%, selon les estimations affinées des instituts de sondage rendues publiques vers 19H00, légèrement inférieures aux premières annoncées vers 18H00.

M. Bayrou a raté son pari en ne parvenant pas à se qualifier pour le second tour, tandis que M. Le Pen, finaliste en 2002, apparaît comme le grand perdant du scrutin.

Aucun des 8 autres candidats n’atteint la barre des 5%. Olivier Besancenot (LCR) arrive premier des « petits » candidats en enregistrant entre 4,1 et 4,7% des suffrages, toujours selon les instituts de sondages.

Il se classe devant Philippe de Villiers (MPF, 2,4 à 3%), Marie-George Buffet (PCF, 1,9 à 2,1%), Dominique Voynet (Verts, 1,5% à 1,7%), Arlette Laguiller (LO, 1,4% à 1,5%), le candidat CPNT Frédéric Nihous (1,2% à 1,5%), l’altermondialiste José Bové (1 à 1,3%).

Gérard Schivardi (PT) ferme la marche en recueillant entre 0,3% et 0,5%.

Les électeurs présents dans les files d’attente après l’heure de fermeture des bureaux de vote seront autorisés à voter, a annoncé dimanche à l’AFP le Conseil constitutionnel.

L’exceptionnel taux de participation a en effet favorisé la création de queues en fin de journée dans de nombreux bureaux.

La curiosité des Français pour connaître les résultats du premier tour avant l’heure officielle (20H00) a entraîné dimanche en fin d’après-midi une saturation du réseau internet, en particulier vers les sites des médias étrangers et les blogs politiques.


À voir aussi

Pont de l’émergence: La femme agressée en vie, ses bourreaux arrêtés

Fin de cavale des bourreaux de la femme agressée sous le Pont de l’émergence mercredi …

Gutierrez rappelle le Sénégal à l’ordre

Le Secrétaire général attire l’attention de l’Etat partie sur les violations dont a été victime …