téléchargement (2)

SCISSION A L’APR PIKINE Le maire de la ville au banc des accusés

 

 Dans le département de Pikine, l’Apr reste divisée et le seul responsable cité dans cette affaire, c’est le maire de la ville. Cette situation est à l’origine de la sortie de certains parmi ces militants et responsables « Apéristes » pour interpeler Macky Sall par rapport à ce problème qui risque de secouer l’Apr pour l’élection présidentielle à venir, surtout quant on sait que lors des élections locales passées, ce parti au pouvoir en coalition avec d’autres formations politiques, avait été battu dans beaucoup de communes par ses adversaires politiques dans le département.

En bouclier contre le maire de la ville de Pikine, les « Apéristes » manifestent leur colère. « Nous interpelons le président de la République par apport à la division qui existe entre nous, les responsables « Apéristes » du département de Pikine. La distribution des billets pour La Mecque n’était pas faite dans la transparence. Il y a la main du maire dedans », explique Cheikh Seck, responsable de l’Apr dans cette ville. Ce dernier, comme beaucoup de ses camarades, déclarent à l’occasion de la rencontre avec la presse que, « les militants de la première heure ont été laissés en rade depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir, alors qu’ils ont tout donné lors des élections présidentielles du 2012 et locales passées pour la victoire de l’Apr. Les responsables à la base, à savoir Abdoulaye Timbo et consorts ne se soucient même pas de leurs problèmes. Ils ferment leurs portables si on les appelle. Ils restent injoignables depuis qu’ils ont été élus par les populations », disent-ils. Cette situation, longtemps décriée par les « Apéristes » de la banlieue, mine aujourd’hui le parti du président de la République dans le département de Pikine. Et ce n’est pas la première fois que ces militants, oubliés, puis laissés en rade, sont sortis pour avertir le « Khalife » général de l’Apr, mais leurs doléances restent insatisfaites jusqu’à nos jours. La tentative de joindre au téléphone par « Rewmi » à plusieurs reprises pour l’interroger par rapport aux accusations portées sur sa personne par ses camarades « Apéristes », le maire ne décroche pas son appareil cellulaire. Des déclarations qui ont été tenues presque à l’unanimité par les représentants des 16 communes du département de Pikine, lors de la rencontre avec la presse qui avait été tenue, ce vendredi, à Keur Massar. Ces « Apéristes » mécontents sollicitent cette fois et encore les hauts responsables de l’Apr pour que leur problème soit résolu. Ils ont menacé de tourner le dos à l’Apr pour rallier d‘autres formations politiques comme le Grand Parti de Malick Gackou ou le parti Rewmi d’ Idrissa Seck pour les prochaines élections présidentielles. Il revient encore aux hauts responsables de l’Apr de descendre à la base pour recadrer certains parmi ses élus et responsables qui se comportent mal vis-à-vis de leurs militants au cas échéant, l’Alliance pour la République va perdre son poids au niveau de certaines communes, surtout quand on sait que certaines parties de ces localités de la banlieue regorgent une quantité importante d’électeurs.

Sada MBODJ

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …