Accueil / ACTUALITES / Se sentant laissée en rade : Yeumbeul menace boycotter la caravane de la Cojer

Se sentant laissée en rade : Yeumbeul menace boycotter la caravane de la Cojer

La caravane de Thérése Faye risque de se faire sans les jeunes républicains de la commune de Yeumbeul Sud. Frustrés au sein de leur parti, ils disent n’en plus pouvoir de la marginalisation dont ils sont victimes de la part de leurs responsables.

Une situation qui les a conduites à menacer de boycotter la caravane de l’émergence, initiée par la Cojer nationale qui doit avoir lieu, ce samedi, à travers les rues de cette commune et qui vise à pousser les populations à s’inscrire massivement sur les listes électorales.
«Depuis la chute de Me Wade, certains libéraux ont été emprisonnés, d’autres ont perdu leurs emplois. Et leurs responsables n’ont rien fait pour eux. Nous ne voulons pas vivre les mêmes travers», déclarent ces jeunes républicains, face à la presse. Gano Sow, l’adjoint du coordonnateur de cette structure, de préciser que la Cojer de Yeumbeul Sud regorge de personnes ressources oubliées et laissées en rade, depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir. «Ce qui a fait naitre une frustration qui a démobilisé la plupart d’entre eux. Cette même situation a été exploitée par le Pds pour battre l’Apr et diriger la mairie de la localité. Et une autre défaite de l’Apr est à prévoir, pour la prochaine présidentielle, si cette erreur n’est pas rectifiée», a-t-il fait savoir. Aussi, les membres de la cojer de Yeumbeul comptent-ils boycotter la caravane de Thérése Faye, si l’Apr ne rectifie pas le tir. Pourtant, Yeumbeul Sud fait partie des localités qui ont bénéficié d financement pour les femmes, grâce à l’appui de Dabel Bâ et compte parmi les zones où beaucoup d’ouvrages ont été réalisés par le régime, en matière de lutte contre les inondations et d’assistance aux victimes des eaux. Mais, face aux journalistes, la gestion de l’actuel maire de leur commune a été vivement décriée. Maguette Ngom, coordonnateur de la Cojer de Yeumbeul Sud, de faire savoir que depuis presqu’un an, rien n’a été fait pour les populations. «Aucun ouvrage n’a pu être construit. Le maire a été élu par défaut. Tout le monde le reconnait», précisera-t-il.

Sada MBODJ

 

À voir aussi

MAMADOU DIOP, ANCIEN MAIRE DE DAKAR SUR LA CONVOCATION DE KHALIFA SALL À LA DIC- «ON FAIT UN PROCES INJUSTE A L’EGARD DE KHALIFA SALL»

Selon Mamadou Diop, l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall n’a pas utilisé la caisse d’avance …