Accueil / ACTUALITES / Se sentant trahis par leur mentor : Les jeunes de Rewmi traitent Idrissa Seck de tous les noms

Se sentant trahis par leur mentor : Les jeunes de Rewmi traitent Idrissa Seck de tous les noms

Dans leur volonté de renouer avec le président Wade, les responsables de Rewmi ont, comme qui dirait, arraché l’accord des jeunes de leur parti. En effet, ce ne fut guère une sinécure pour eux d’avoir l’aval de ces derniers dont nombre d’entre eux ont affiché une nette hostilité.

Source : Walfadjri
Dans un référendum ou une élection, on aurait parlé de plébiscite pour le président de Rewmi qui a eu l’onction de la quasi-totalité de ses fédérations départementales (à l’exception d’une seule) pour prendre langue avec Me Wade et discuter avec lui des modalités de leur nouveau compagnonnage. Mais, ce qu’on n’a pas dit, c’est que le blanc-seing donné à Idrissa Seck n’est pas passé comme lettre à la poste. Il y a eu, à la rencontre de Rufisque, une forte opposition à des retrouvailles entre le leader de Rewmi et celui du Pds. La preuve que les responsables de Rewmi ont eu toutes les peines du monde à rallier la base à leur cause, la réunion prévue à 16 h dans un hôtel de Rufisque n’a pu démarrer que vers 18 h, de vives tensions ayant opposé des militants.

D’ailleurs, la couleur avait été annoncée à la réunion des jeunes de ce parti, tenue trois jours avant celle de Rufisque, au siège de Rewmi sis sur la Vdn. Là, les étudiants du parti d’Idrissa Seck ont semé la pagaille jusqu’à donner des sueurs froides à Thierno Bocoum et compagnie, venus présider la rencontre. De source proche de la direction de Rewmi, le responsable des jeunes de Mbour, en l‘occurrence Eric Ndour, Matar Tine de Pikine et Elimane Faye de Guinguinéo se sont les plus illustrés dans l’opposition d’une retrouvaille Wade – Idy.

Awa Nar, la fille de l’ex-député frondeur Ndèye Maguette Guèye et très connue pour son affection pour le maire de Thiès, n’aurait pas, elle aussi, fait dans la dentelle pour dire niet. Se sentant trahis par Idrissa Seck, les nombreux étudiants, sous la houlette d’Eric Ndour et Matar Tine, en ont fait voir de toutes les couleurs aux responsables qui tentaient de leur faire accepter une résolution favorable à un nouveau compagnonnage entre Me Wade et leur leader. Ces jeunes sont allés même jusqu’à traiter ce dernier de traître, entonnant le refrain préféré des étudiants, symbolisant le refus : ‘Nous disons non !’ dans lequel il y avait tous les ingrédients tels qu’’Idy a vendu notre parti ! Idy est un traître !’. De crainte d’être mis en minorité par la forte présence d’étudiants qui ont tôt pris d’assaut le siège, le rendant exigu, Diattara et ses amis eurent finalement recours à une autre stratégie, celle consistant à n’admettre dans la salle de réunion que les seuls délégués départementaux et les représentants des étudiants qui étaient au nombre de quatre. Cette trouvaille a été payante puisque la résolution finalement adoptée est allée dans le sens souhaité par Idrissa Seck, même si elle a été lue sous les huées des partisans du ‘non’. Ainsi, sur les trente-huit personnes qui ont pris part au vote, seuls les quatre étudiants et les délégués de Mbour et de Ziguinchor ont été les voix discordantes.

A Rufisque, ce fut plus compliqué. Les responsables nationaux de Rewmi ont eu de la peine à trouver la meilleure formule pour tempérer les ardeurs. Si certains étaient favorables à la lecture, tour à tour, des résolutions issues des départements, d’autres ont pensé qu’il était plus sage de regrouper les différents délégués dans une salle afin d’harmoniser les positions d’autant qu’au niveau de certains départements, les responsables ne s’étaient accordés sur quoi que ce soit. Ce fut le cas de Kaolack où le responsable des Fidel, Matar Guèye et l’ex-coordonnateur du M6, Mbaye Sarr, en viendront aux mains tant l’opposition était vive entre eux.

Finalement et contre toute attente, Omar Sarr et compagnie transformeront les assises de Rufisque en un congrès extraordinaire pour donner plus de légalité à la résolution finale laquelle, soutient notre source, avait été déjà rédigée bien avant. En tout cas, dans le contenu de celle-ci, les responsables de Rewmi ont été contraints de bien peser leurs mots en demandant à Idrissa Seck, non pas de fondre son parti dans le Pds, mais d’aller discuter avec Me Wade dans l’intérêt du pays et du parti.


À voir aussi

La montre à 11,3 millions du fils de Macky affole la toile

Très souvent pris en photos dans des somptueux bolides, Amadou Sall fait parler de lui, …

De qui se moque le fils du ministre de l’Intérieur, Aly Nguouille Ndiaye ?

Le fils d’Aly Nguouille Ndiaye a publié sur Snap son passeport diplomatique dans lequel il …