Accueil / ACTUALITES / Seconde rencontre Macky/étudiants aujourd’hui : Macky va-t-il sauver la tête de ses Ministres ?

Seconde rencontre Macky/étudiants aujourd’hui : Macky va-t-il sauver la tête de ses Ministres ?

La seconde rencontre entre Macky et les étudiants se tiendra aujourd’hui comme promis après que ce samedi le Chef de l’Etat ait promis d’examiner le mémorandum soumis par ces derniers.

Il s’agit, sans nul doute, d’une rencontre décisive qui pourrait aider à décanter une situation rendue explosive par la mort tragique d’un des leurs Mouhamadou Fallou Sène du village de Patar dans la région de Diourbel.

Les étudiants réclament naturellement de meilleures conditions d’études, le payement à temps de leurs bourses, le respect des franchises universitaires et également, le départ de certains ministres comme Amadou Bâ des Finances mais surtout de Mary Teuw Niane de l’Enseignement supérieur.

Si en effet les revendications d’ordre pédagogique et social peuvent connaitre satisfaction à plusieurs égards, il n’en est pas ainsi de la seconde, celles liée notamment à la tête de ses Ministres.

Pourtant, dans la tête des étudiants constitués en collectif dans ce sens, le départ des Ministres qu’il considère comme fautifs est une de leur condition de lutte, eux qui sont entrés en grève depuis le décès de leur camarade.

Ils ont déjà réussi à avoir la tête du recteur de l’Université de Saint-Louis le Professeur Baydallaye Kane et le Directeur du Cous, Ibrahima Faye, tous deux remplacés immédiatement.

Mais ces sanctions n’ont point émoussé les ardeurs des étudiants qui réclament, mordicus, la tête des Ministres pour leur responsabilité supposées dans les malheurs qui les accablent.

Mais là où il risque d’y avoir de sérieuses entraves aux négociations. A coup sûr, Macky va sauver la tête de ses Ministres comme il l’a déjà fait savoir lors de la première rencontre avec les étudiants de Saint-Louis. Pour une raison très simple : La nomination ou le limogeage de Ministres est une prérogative constitutionnelle dévolue au Président de la République qui en a pouvoir discrétionnaire. Et il n’a aucune envie de donner l’impression de céder à la pression. Il le fait rarement.

C’est dire que Macky ne va pas accepter de procéder à un remaniement ministériel parce que les étudiants le veulent. Car, ces Ministres gèrent des départements très sensibles et trop importants pour être débarqués ‘’ad nutum’’. Leur départ pourrait avoir d’autres conséquences graves pour la Nation surtout s’agissant du Ministre des Finances à la tête de plusieurs négociations s’agissant de dossiers importants. Là-dessus, Macky ne va certainement pas céder.

Mieux, ce dont les étudiants doivent se rendre compte, c’est que c’est moins la personne de tel ou tel autre Ministre qui compte que le système lui-même avec son mode d‘organisation, ses méthodes et son fonctionnement. Et comme ils ont la chance d’avoir comme interlocuteur le cerveau de ce système, ils doivent songer à tout faire pour qu’il  change ce qui vicie la roue. C’est cela qui est le plus important.

Le Président va certes annoncer des mesures fortes, mais ce qui est plus important, c’est l’amélioration substantielle du statut de l’étudiant, du respect de ses droits notamment à bénéficier du maximum de sécurité même au cours de manifestations.

Il en sera ainsi des garanties liées à la bourse, à son payement à temps, à l’orientation des étudiants, à leurs débouchées, etc.

Si sur ces toutes ces questions importantes des mesures fortes sont annoncées, qu’importe celui qui sera chargé de la mise en œuvre. Car, dans notre système présidentiel, le Ministre n’a pas de véritables pouvoirs de décisions. Il assiste le Premier Ministre et suit ses orientations selon un cahier de charges précis.

Et il sera dommage qu’en se focalisant sur le départ de Ministres, les négociations s’en trouvent reportées dès lors que le temps presse, parce que c’est bientôt la fin de l’année acadamique.

Assane Samb

À voir aussi

Le Président de la Chine à Dakar

Le Président de la Chine à Dakar Le Président chinois, Xi Jinping, sera au Sénégal …

Vélingara : Il tue son amante et incinère le corps

Crime passionnel à Dialadiang. Ce petit village situé dans le département de Vélingara est encore …