31 octobre, 2014
Accueil » ECONOMIE » Secteur Avicole : Les acteurs listent les maux
Secteur Avicole :  Les acteurs listent les maux

Secteur Avicole : Les acteurs listent les maux

Les aviculteurs, rencontrant leurs partenaires, ont fait le point sur la qualité et l’alimentation de la volaille. Les acteurs du secteur avicole qui génère la manne de 43 milliards de francs Cfa de chiffres d’affaires, craignent que les produits venant de l’étranger, n’entraînent la ruine de la filière nationale qui emploierait près 30 000 personnes. Selon un des responsables, le secteur pourrait atteindre la barre des 100 000 emplois, sous peu. C’est en ce sens qu’ils réaffirment leur opposition à l’ouverture du marché sénégalais à l’importation de volaille. Pour le directeur général adjoint de (NMA), Claude Demba Diop, les éleveurs ont suffisamment de ressources pour approvisionner le marché en viande de volaille, œufs et aliments de qualité. «Il ne faut pas oublier qu’un poulet importé consommé, c’est un poulet local non consommé», a dit-il. Ainsi, les éleveurs de volailles invitent l’Etat à maintenir la fermeture des frontières, afin de leur promettre de protéger et développer leur production et surtout de pouvoir revoir à la baisse les prix de leurs produits, en vue de les rendre accessibles à toutes les couches de la population. La rencontre a été également marquée par la présentation de nouveaux vaccins de lutte contre les maladies de «Newcastle» et du «Gumboro» qui ravagent les espèces avicoles. Docteur vétérinaire, Malick Diop Séne pense que pour éradiquer ce fléau, il est nécessaire d’adopter de nouvelles techniques de vaccination qui vont s’opérer à partir de couvoir. Dans la même lancée, les éleveurs ont émis le besoin d’avoir plus de médecins vétérinaires et de techniciens dans leurs productions et lutter efficacement contre les maladies qui menacent la volaille. Ces positions ont été rappelées, samedi dernier, lors de la rencontre annuelle pour faire le bilan de leurs activités initiée par la Nouvelle minoterie africaine(NMA). Une rencontre qui a permis aux participants de lister les maux qui gangrènent leur secteur.

Sada Mbodji

REWMI QUOTIDIEN