ACTUALITE

Sécurité publique- Quand les services de renseignements dysfonctionnent

  • Date: 16 octobre 2015

On impute à Anna Sémou Faye des faits graves comme le « caillassage du véhicule présidentiel », ou « le forcing du barrage par Me Wade ».Aujourd’hui, une chose est certaine. Les politiciens, voire les hautes autorités ne prêtent pas une oreille attentive aux bulletins de renseignements. Cet incident n’est pas du ressort de l’inspectrice générale. Il y avait ce jour-là, tous les ingrédients pour que cela dégénère. Et tous avaient été avertis. La presse en avait fait écho. Aujourd’hui la sécurité publique n’est plus ce qu’elle était. La Police manque cruellement d’effectifs ? Le gros des troupes est dans les missions. En outre, ces hommes et femmes du renseignement ne sont pas bien imprégnés des réalités du terrain. La Police recrute mais nombre de ses éléments ne maîtrise pas les rouages. Certains hommes chargés du renseignement sont trop visibles. Ils ne se font plus discrets. Comme autrefois. Se déguisant ou se faufilant, sans bruits ni tambours.

Ndèye DIAW

 

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15