sedhiou_jibelor

Sédhiou- campagne agricole évolutive dans la région- pluviométrie excedentaire, mise en place des intrants à plus de 90%

La campagne agricole bat son plein dans la région de Sédhiou. La répartition spatio-temporelle des pluies est jugée bonne. Et, dans l’ensemble, les postes de relevé sont excédentaires à la date du 28 juillet dernier, comparativement à l’an dernier à la même période. Le processus de cession des intrants a aussi atteint les 98,5% selon la Direction régionale du développement rural (DRDR). Quant au matériel agricole, la mise en place a commencé, mais les équipements lourds tardent à voir le chemin de Sédhiou.

Hésitant au tout début des mois de juin et juillet, l’hivernage a repris son arrosage régulier sur les régions du Sud du pays. A Sédhiou, la Direction régionale du développement rural (DRDR) rassure d’une «bonne répartition des pluies dans le temps et dans l’espace avec seulement quelques disparités».
A la date du 28 juillet 2015, le département de Sédhiou a reçu 225,5 mm d’eau de pluies en 19 jours, soit 10 mm de plus que l’an dernier. Goudomp fait 238,2 mm en 11 jours soit  46,7 mm de plus. Par contre, Bounkiling affiche 158,4 mm en 12 jours alors que l’année dernière à la même période ce département recevait 173,2 mm, soit un déficit de 14,4 mm. Le poste de relevé de Karantaba, plus à l’Est de la région, affiche le taux le plus élevé actuellement avec 366 mm en 11 jours de pluie contre 158,4 mm pour Bounkiling en 12 jours. Donc comparativement à l’année 2014, la plupart des postes pluviométriques sont légèrement excédentaires.
S’agissant de la mise en place des semences d’arachide, la DRDR déclare qu’elle est terminée à la date du 28 juillet. «1428 tonnes, sur un quota de 1642 tonnes prévues, sont mise en place, soit un taux de réalisation de 97,6%. Les cessions sont en cours avec un taux de 98,5%».  Au rythme actuel de l’évolution de la pluviométrie, Hamadou Baldé, le directeur régional du développement rural de Sédhiou souligne que «c’est la période du dernier semis d’arachide et nous ne conseillons pas les producteurs d’aller au-delà du mois de juillet, surtout les variétés 69101. Mais pour les autres spéculations comme le sorgho, le niébé, le sésame et surtout le riz, les semis peuvent bien se poursuivre».
Et de se  réjouir du «retour des pluies depuis la mi-juillet et que ce sont des pluies nocturnes très profitables car permettant aux producteurs d’entretenir leurs champs (le sarclo-binage) pendant le jour. Et, si cette tendance de la pluviométrie continue, nous espérons faire une très bonne campagne agricole en raison du bon comportement végétatif des cultures. A l’heure actuel, les vallées commencent à se remplir à la grande satisfaction des femmes productrices de riz dans le Sud du pays», a indiqué le DRDR de Sédhiou.
Pour ce qui est de la disponibilité des équipements, la région de Sédhiou a reçu sa dotation en matériel agricole composé de 225 unités de semoirs super Eco. Il est prévu la mise en place de 20 tracteurs, 10 motoculteurs, 10 unités familiales de décorticage et de blanchiment du riz, des moissonneuses batteuses, des charrues à 4 soc (pour le travail du sol).
 A la question de savoir si l’arrivée de ces matériels non encore convoyé à Sédhiou ne sera pas tardive, la DRDR rassure. «L’utilité d’un matériel agricole n’est jamais trop tard. Ce programme entre dans le cadre de la modernisation de l’équipement agricole au niveau de la région. Et, c’est la première fois que l’Etat met en place un si grand nombre de matériel dans la région». Il est vrai aussi que ces équipements ne vont pas suffire, reconnait la Direction régionale du développement agricole, mais les techniciens ont tenu à faire comprendre que c’est un processus qui va booster le secteur de l’agriculture dans la région de Sédhiou.

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …