Accueil / ACTUALITES / Sédhiou : les exploitants forestiers de Sansamba toujours introuvables

Sédhiou : les exploitants forestiers de Sansamba toujours introuvables

Les exploitants forestiers clandestins pris en otage, depuis mercredi, dans la forêt de Sansamba (département de Sédhiou, Sud) par des individus armés sont toujours introuvables, malgré les opérations de ratissage de l’armée dans la zone, a appris le correspondant de l’APS de source sécuritaire.

Les ravisseurs réclament une rançon de 5 à 10 millions de francs, selon la même source. Elle souligne que ces exploitants forestiers clandestins seraient partis de la scierie de Diango, dans le département de Bignona.

Selon une source militaire, l’incident s’est produit, mercredi, au moment où les gendarmes étaient à la recherche d’une moto volée. Ils sont ainsi tombés sur des individus armés dans la forêt de Sansamba, à hauteur du village de Kolling. Il s’en est suivi des échanges de coups de feu qui n’ont pas fait de victime.

‘’Tout laisse croire que les éléments armés qui ont ouvert le feu sur les gendarmes étaient en train de masquer une opération frauduleuse des exploitants forestiers. Par la suite ces éléments armés ont pris en otage des exploitants estimés entre 3 et 4, pour réclamer une rançon au propriétaire de la scierie de Diango.

Le propriétaire de la scierie est d’ailleurs entendu par les gendarmes à Ziguinchor.

Pour l’instant, des autorités locales œuvrent pour la libération des otages. Et les négociations se poursuivent.

Depuis quelques années, la région sud est du Sénégal, perçue comme étant la dernière réserve forestière du pays, est soumise à une forte pression des exploitants clandestins.

Les forces de sécurité organisent de temps en temps des opérations combinées avec des saisies de troncs d’arbre.

APS

Share This:

À voir aussi

Avis favorable du Conseil constitutionnel sur le processus électoral- le plan de riposte de l’Opposition

REWMI.COM- Les différentes coalitions de l’opposition rejettent unanimement la décision du Président de la République avalisée …

GO : Le Conseil Constitutionnel ? Comme d’hab

On n’a pas  encore longtemps attendu, cette fois encore. Et c’est ça la force du …