Accueil / ACTUALITES / Sédhiou: Partage sur fond de déballages des 5 millions de Karim

Sédhiou: Partage sur fond de déballages des 5 millions de Karim

Les représentants des 14 collectivités locales du département de Sédhiou qui, il y a un peu plus d’une semaine, avaient accusé leur secrétaire général fédéral d’avoir détourné les millions offerts par Karim Wade et l’avaient alors destitué, se sont ravisés. A l’arrivée, les quatre tendances qui étaient présentes à la rencontre avec le ministre d’Etat ont reçu chacune cinq cent mille francs, alors que chaque collectivité locale s’est retrouvée avec le quart d’un million.

(Correspondance) – La tension était vive samedi dernier dans l’étroite salle du conseil régional de Sédhiou qui a abrité l’assemblée générale extraordinaire convoquée par Mamadou Gomis, le secrétaire général de la fédération départementale. La rencontre qui devait permettre aux libéraux de vider l’affaire des cinq millions offerts par le ministre d’Etat, Karim Wade, et de préparer la campagne électorale a failli, à plusieurs reprises, se terminer par des coups de poing. Visiblement très remonté par les accusations de détournement formulées à son encontre par ses frères de parti, le secrétaire général de la fédération libérale départementale de Sédhiou a tenu à laver son honneur et a, à cet effet, imposé la présence de la presse, du début à la fin de la rencontre. Le souci de transparence qu’il affichait énervait même ses camarades lorsqu’il montrait aux journalistes les sommes d’argent reçues par certains responsables libéraux du département. Mamadou Gomis exigera un démenti public de ses derniers avant tout partage du ‘butin’.

Le secrétaire général de la fédération départementale libérale de Sédhiou expliquera à ses frères de parti les circonstances dans lesquelles ils ont reçu les cinq millions des mains de Karim Wade qui les avait reçus le 12 janvier dernier. Il s’agissait, au début, de lui soumettre les besoins en matières d’infrastructures routières et d’électrification surtout rurale, pour la région de Sédhiou qui est encore à la traîne dans ces domaines. Et pour préparer sa première visite initialement prévue pour le 31 janvier dans la région dont il se réclamerait être un fils, Karim Wade avait remis 15 millions aux responsables libéraux de Sédhiou, à raison de 5 millions pour chacun des trois départements. La clé de répartition des cinq millions du département de Sédhiou a été expliquée par le professeur Balla Moussa Daffé selon qui les responsables des différentes tendances présentes à la rencontre ont reçu chacun cinq cent mille francs pour préparer la venue de Karim Wade qui n’a finalement pas eu lieu. En ont profité Mamadou Gomis, Alassane Ndiaye le maire de Marsasssoum, Lamine Cissé, le président du conseil rural de Dianah Bah et Bala Moussa Daffé. Seul Amadou Tidiane Bâ, le ministre maire de Sédhiou a refusé de toucher sa part et a même ajouté cinq cent mille francs aux trois millions qui restaient, portant le reliquat à trois millions cinq cent mille francs. Balla Moussa Daffé reprochera toutefois au secrétaire général d’avoir tardé à distribuer à la base, l’argent qu’il a reçu depuis maintenant trois semaines.

Auparavant, Mamadou Gomis s’était défoulé sur ses frères de parti qui l’accusaient de détournement mais qui, selon lui, ne sont intéressés que par les sous du parti. ‘Au lendemain des élections locales de 2009, je suis le seul à avoir utilisé mes propres moyens pour faire le tour du département et remercier les militants’, a-t-il expliqué. Brandissant des décharges sur lesquelles ne figure pas son nom, le secrétaire général de la fédération départementale de Sédhiou a expliqué que beaucoup de responsables au niveau local se partagent des fonds remis par la direction du Parti démocratique sénégalais, alors que lui n’était pas informé.

Le partage du ‘butin’

Les libéraux du département qui, il y a une semaine, avaient décidé de destituer Mamadou Gomis de son poste de secrétaire général de la fédération pour le remplacer par le ministre Amadou Tidiane Bâ, sont revenus sur leur décision et renouvelé leur confiance à Gomis. Le partage du reliquat des trois millions cinq cent mille francs qui restaient pouvait alors se faire entre les responsables des 14 collectivités locales du département, à raison de 250 mille francs pour chacune d’elles. Le partage de cet argent a sonné la fin de la rencontre, sans que d’autres points inscrits à l’ordre du jour, comme la préparation de la campagne électorale, ne soit abordé. Une attitude qui inquiète Ansou Sané, le responsable de l’Ujtl communal de Sédhiou. ‘Dans l’ordre du jour, on devait aussi discuter de la préparation de la campagne, mais les responsables présents n’étaient préoccupés que par l’argent, car dès qu’ils ont été servis, ils ont disparu’, accuse-t-il. Ces jeunes du Pds attendent toujours leurs financements pour porter le combat pour la réélection de leur candidat à l’élection présidentielle du 26 février.

Robert DIANDY

Walf

À voir aussi

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …

Sen Tv: Thiamass claque la porte

Le Pdg de D-media Bougane Guéye Dany vient encore de perdre un de ses éléments. …