2 septembre, 2014
Accueil » ACTUALITES » Ségolène Royal : « Sans les femmes, pas de croissance ni de sortie de crise »
Ségolène Royal : « Sans les femmes, pas de croissance ni de sortie de crise »

Ségolène Royal : « Sans les femmes, pas de croissance ni de sortie de crise »

La présidente de l’Association internationale des régions francophones (AIRF), Ségolène Royal s’exprimait lors d’une conférence débat-débat sur le thème : « Femmes et développement : un enjeu d’avenir ». Un colloque qui s’est tenu à l’amphithéâtre de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
Cette rencontre a vu la présence effective du Président Macky Sall, et de diverses autres personnalités dont des membres du gouvernement sénégalais et des universitaires, selon nos confrères de l’Aps. Pour l’ex-ministre française, l’entrepreneuriat féminin est un enjeu d’avenir, dans la mesure où sans les femmes, il ne peut y avoir de croissance dans le monde, encore moins de sortie de crise. « On pourrait dire qu’il n’y aurait pas de croissance sans les femmes, ni de sortie de crise sans les femmes, parce que sans elles, il n’y aura pas d’efficacité économique, écologique, sociale et éducative » a-t-elle fait savoir. Ce colloque avait pour objectif de réfléchir sur la manière d’aider les femmes de terrain qui ont créé leurs entreprises à travers le témoignage d’autres femmes qui ont réussi à mobiliser leur énergie au service de l’intérêt général des femmes des régions membres de AIRF. De l’avis de Ségolène Royal, les progrès accomplis en faveur des femmes bénéficient au final à toutes les autres couches de la société. « C’est pour dire que ce sont des valeurs universelle », a ajouté la présidente de la région Poitou-Charentes, en France. Mme Royal a souligné, d’après l’Aps, que l’avènement d’un autre modèle de développement et de gouvernement des affaires publiques a besoin de cette énergie des femmes qui ont « aujourd’hui un potentiel sous employé ». A l’en croire, entreprendre au féminin est un enjeu d’avenir, parce que c’est une clé essentielle de la remise sur le bon chemin des économies nationales. « Les femmes dont les énergies et le potentiel sont encore trop souvent bridés, sont un gisement de croissance très important des économies parce qu’elles sont des actrices indispensables de l’amélioration sociale, démocratique et éducatif de nos sociétés », a confié Ségolène Royal.

REWMI.COM/NFG