EN SEJOUR A DAKAR- Des ressortissants sénégalais des Etats-Unis exposent leurs souffrances et se confessent…

Lors de leur séjour au Sénégal, leur pays natal, ces Sénégalais exposent leurs conditions de vie dans le pays d’Obama. Ils éprouvent d’énormes difficultés pour l’obtention des papiers du séjour et sont souvent confrontés à des problèmes d’insécurité. Ils ont abordé, avec Rewmi quotidien, beaucoup de questions, notamment l’élection de Donald Trump à la tête des Etats Unis, entre autres sujets d’actualité.

 Selon Amadou Woury Diallo, qui fait partie d’eux : « les Sénégalais vivent d’énormes difficultés, surtout pour l’obtention des papiers de séjour. L’insécurité les empêche de dormir, sans parler du problème de langue ». Selon M. Diallo, « les Sénégalais des Etats Unis s’activent dans beaucoup de domaines et certains d’entre eux y vivent avec leurs familles. Il y a beaucoup de violence aux Etat Unis et il est très difficile pour les étrangers qui n’ont pas de papiers, de vaquer à leurs occupations dans ce pays. Ceux qui peuvent aller aux Etats Unis pour travailler, en passant par la voie légale, n’ont qu’à y aller car les opportunités qui se trouvent là-bas pour réussir ou pour revenir investir au Sénégal, ne se trouvent pas dans d’autres pays. Ce ne sont pas seulement les Sénégalais qui sont victimes d’injustice à l’étranger. L’injustice est partout, même au Sénégal ».

Analysant la situation des noirs aux Etats Unis après l’arrivée de Barack Obama, notre interlocuteur déclare : « les Américains, notamment les noirs, n’avaient pas senti le changement, mais que son accession au pouvoir avait remonté le moral à beaucoup de personnes émigrées. N’importe quel président des Etats Unis ou autres pays, ne peut changer ce qui a été vécu pendant la colonisation. C’est un combat qui n’est pas facile. Avant l’arrivée d’Obama, les étrangers avaient de l’espoir. L’Amérique qui était ko, a été remise sur les rails grâce à l’élection d’Obama ». Parlant des élections qui opposaient Hillary Clinton et Donald Trump, le ressortissant sénégalais des Etats Unis a fait savoir que « celui qui doit remplacer le premier président noir des Américains, a surpris tout le monde. Il avançait des propos qui inquiétaient les étrangers pendant sa campagne. Un président a les exigences de faire face aux préoccupations de ses compatriotes ».

Sada Mbodj

Voir aussi

Tragédie d’un voyage en Libye : Deux amis originaires de Tamba racontent l’enfer libyen

Dans l’espoir d’avoir une vie meilleure, ils sont nombreux, ces jeunes tambacoundois, à tenter l’aventure. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *