Accueil / ECONOMIE / Selon un expert :’Le nouveau code des marchés peut apporter plus de transparence dans l’attribution des marchés’

Selon un expert :’Le nouveau code des marchés peut apporter plus de transparence dans l’attribution des marchés’

Abdoulaye Sakho, membre du Conseil national de lutte contre la corruption et la concussion (Cnlcc), estime ‘’qu’il y a des chances que le nouveau code des marchés fasse disparaître la corruption », relevant qu’il apporte ‘’plus de transparence ». ‘’Le nouveau code des marchés rend plus lisible et plus visible l’attribution des marchés publics, du lancement des appels d’offre à l’attribution des marchés », a notamment déclaré Abdoulaye Sakho, mercredi matin, lors de la journée d’étude organisée par le Cnlcc. ‘’Entre autres innovations, il y a la diminution du contrôle a priori et le renforcement du contrôle a posteriori », a-t-il ajouté, citant, entre autres innovations, l’obligation pour les pouvoirs publics de rendre public le plan des marchés à pourvoir.

Source : Le Matin
‘’Le nouveau code des marchés introduit une lisibilité et une visibilité dans l’attribution des marchés publics », a déclaré Abdoulaye Sakho qui s’est réjoui de l’obligation faite au responsable du marché de communiquer par écrit dans un délai de 5 jours à tout candidat écarté les motifs du rejet de sa candidature ou de son offre. Le chef du Bureau des marchés, Mansour Diop a, pour sa part, indiqué que ce nouveau code a pris en compte l’évolution dans le domaine du contrôle juridique pour être en harmonie avec l’extérieur, notamment avec l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

‘’La mise en place d’un organe de contrôle des marchés publics devrait assurer un contrôle a posteriori du respect des règles nationales et de l’Uemoa relatives à la passation et à l’exécution des marchés publics, délégation de service public et contrats partenariat », a-t-il souligné. Ce nouveau code des marchés publics, selon lui, rend plus difficile l’octroi des marchés de gré à gré en ramenant les possibilités de leur octroi de 6 à 3 conditions. ‘’Il oblige les commissions des marchés de faire un rapport annuel sur l’ensemble des marchés publics passés l’année précédente, avant le 31 mars de chaque année », a-t-il souligné.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …