Accueil / ACTUALITES / SEMAINE DE L’ALPHABETISATION : Le « grain de sel » du MEDS

SEMAINE DE L’ALPHABETISATION : Le « grain de sel » du MEDS

Rewmi.com – La 36ème semaine nationale de l’alphabétisation qui se déroule depuis le 8 septembre sur le thème « Alphabétisation et paix », s’est poursuivie ce mardi, au Centre National des Ressources Educationnelles (CNRE), avec la journée dédiée au secteur privé. Invité, le MEDS a ajouté sa touche à la semaine nationale de l’alphabétisation.
Il s’agissait à travers cette journée de discuter avec le secteur privé, représenté par le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS), des relations qu’il peut entreprendre avec l’alphabétisation. Pour ce faire, le MEDS, représenté par le vice-président, Habib Ndiaye (le président étant empêché par la préparation du forum « Diaspora des Affaires »), a proposé deux panelistes, coordonnateurs du mouvement, Amdy Mbare Diop et Amath Soumaré.
Le premier paneliste, Amdy Mbare Diop, a d’emblée signalé que « Les entreprises ne peuvent pas avancer avec des analphabètes à l’interne ». Les entreprises sont pourtant confrontées à une main d’œuvre non qualifiée qui a besoin de formation. Et le « seul remède c’est l’alphabétisation ». C’est ainsi que M. Diop appelle à une participation active des entreprises dans les programmes d’alphabétisation. Le rôle des entreprises, croit-il, c’est sans doute l’intégration de ce concept d’alphabétisation dans les programmes de formation à l’interne. Le coordonnateur du MEDS a par ailleurs parlé de l’importance de l’alphabétisation tant pour les employeurs que pour les employés. Pour les premiers, il s’agit du concept HSE (hygiène-sécurité-environnement) en entreprise : « L’alphabétisation permet entre autres de réduire les risques de blessure à travers l’identification de danger, la compréhension des instructions, l’amélioration du moral à travers la compréhension de la vision de l’entreprise », ce qui exige le minimum, « savoir lire ». Pour les employés, l’alphabétisation permet « une bonne utilisation des outils de travail, une amélioration du salaire, ainsi que la sureté et la confiance à travers la compréhension de la vision de l’entreprise », a-t-il conclu.

Le second paneliste, Amath Soumaré, a loué l’importance de la journée dans la mesure où, dit-il, elle se tient dans un contexte d’innovation notamment avec l’avènement des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Pour lui, « L’alphabétisation est une clé du développement ». Il préconise ainsi une alphabétisation de masse ainsi qu’une vulgarisation des TICs puisque, dit-il, « savoir lire et écrire ne suffisent plus ». Car l’analphabète d’aujourd’hui est, pour lui, celui qui ne sait pas s’adapter aux nouveaux outils de travail, les TICs

Cette journée dédiée au secteur privé a été lancée par le directeur de l’alphabétisation et des langues nationales, El hadj Meissa Diop, qui a souligné qu’il s’agit de discuter avec le les entreprises pour « voir dans quel sens orienter les actions » pour un meilleur développement afin que l’alphabétisation puisse toucher toutes les couches de la société.

Rewmi.com

À voir aussi

Verdict attendu dans le procès de Khalifa Sall La vérité tient à un fil

REWMI.COM Les plaidoiries ont été bouclées hier. Le Procureur et les avocats ont vidé leurs …

Rapport d’amnesty sur le Sénégal Macky, la justice et les forces de l’ordre au-dessus de la loi

Amnesty International a publié hier son rapport annuel sur la situation des droits humains dans …