téléchargement (7)

SÉNÉGAL-BURKINA FASO Narcisse Yaméogo rappelle ses souvenirs de la Jeanne d’Arc

Narcisse Yaméogo, l’entraîneur adjoint du Burkina Faso, un des adversaires du Sénégal dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, garde de très bons souvenirs du football sénégalais qui lui a, dit-il, « permis de franchir un grand palier ».

« Le Sénégal, c’est ma deuxième patrie et il m’a fait grandir au football », a dit l’ancien attaquant international burkinabé double champion du Sénégal avec la Jeanne d’Arc de Dakar de 2001 à 2003. « C’est là-bas que j’ai tâté de plus près le professionnalisme et j’y ai joué la Ligue africaine des champions », s’est souvenu l’ancien attaquant international qui a pris sa retraite internationale une saison après la CAN 2012 qu’il a joué avec les Étalons du Burkina Faso. Actuellement adjoint du sélectionneur du Burkina Faso, le Portugais Paulo Duarte qu’il avait déjà suivi au Gabon après 2012, avant de revenir avec lui sur le banc des Etalons, Narcisse Yaméogo garde encore des contacts avec son ancien entraîneur Amsatou Fall mais aussi les frères Ndoye (Dame et Ousmane).

« Ousmane (Ndoye), ça fait deux ans que je n’ai pas eu de ses nouvelles mais Dame, on reste toujours en contact », a-t-il dit estimant qu’en plus de la nouvelle famille qu’il a eue au Sénégal, ce pays lui porte chance. « Après avoir réussi grâce à la JA à avoir un statut professionnel et à découvrir le Portugal, je suis revenu en sélection lors d’un match éliminatoire de CAN contre le Sénégal en 2006 », a-t-il rappelé dans un entretien téléphonique avec l’APS. « J’étais resté sur le flanc pendant longtemps et ensuite l’entraîneur de l’époque m’a rappelé pour jouer ce match et j’ai inscrit le but de la victoire sur penalty », s’est souvenu l’ancien attaquant de la Jeanne d’Arc. « Les années ont passé mais je reste lié au Sénégal et récemment lors d’un voyage au Portugal, j’ai rencontré mon ancien coéquipier Abdoulaye Keïta et nous nous sommes rappelés des bons souvenirs de la JA », a-t-il dit. « Je profite de cet entretien pour m’incliner sur la mémoire de l’ancien président de la JA, Omar Seck qui n’avait ménagé aucun effort pour construire un club de dimension africaine », a-t-il rappelé.

« Sur la double confrontation contre le Sénégal en éliminatoire de la Coupe du monde 2018, il a informé que les Lions partent ‘’légèrement favoris mais devront s’attendre une équipe du Burkina Faso généreuse, solide et solidaire qui va jouer ses chances à fond pour la qualification. Au Burkina Faso, nous sommes en reconstruction mais cela ne veut pas dire manquer d’ambition », a-t-il précisé soulignant qu’il a une volonté d’injecter du sang neuf dans le groupe de performance. « En football, il y a le talent mais aussi il faut avoir la volonté, l’engagement et la solidarité », a ajouté l’adjoint de Paulo Duarte.

Aps

 

Voir aussi

Amara-Traore

AMARA TRAORÉ La Can 2017 sera difficile pour toutes les équipes

Le fait que les Lions figurent dans le chapeau 3 pour le tirage au sort …