Accueil / Uncategorized / SENEGAL-BURUNDI: BATAILLE TACTIQUE Quand Cissé a voulu étouffé Abdelmaleck !

SENEGAL-BURUNDI: BATAILLE TACTIQUE Quand Cissé a voulu étouffé Abdelmaleck !

 Avec le  4-4-2 basé sur le collectif au Havre, Aliou Cissé a voulu être ultra dominateur face au Burundi samedi. Le sélectionneur national du Sénégal voulait en finir vite avec l’adversaire, en plaçant son bloc équipe très haut.

Face à Ahcène Aït Abdelmaleck, coach des Intamba, ultra défensif, à l’entame, Aliou Cissé est resté fidele à son schéma fétiche : le 4-4-2. Plutôt que du collectif, c’est l’individualisme qui a primé sur la prestation des Lions. Sadio Mané et  Henri Saivet, en dynamiteurs sur les côtés, Mame Biram Diouf et Moussa Konaté se télescopaient à tout moment. Un choix nettement offensif. Cette armada offensive qui a laissé du boulevard aux deux milieux axiaux : Cheikhou Kouyaté et Idrissa Gana Gueye. Ce qui a permis au dernier cité de tenter une puissant frappe passée légèrement au dessus de la barre de Biha Omar, portier Burundais (5’).

Aliou Cissé, d’un geste de la main indiquait à ses joueurs  de placer le bloc équipe très haut, à chaque récupération de la balle par l’adversaire.  Et le porteur de balle Burundais était doublement marqué. Un repli défensif simultané assuré collectivement.

Les Burundais, étouffés dans leur moitié du terrain, avaient fini par plier, dès le quart d’heure de jeu.  Konaté, lancé dans la profondeur était fauché par Omar, le portier des Hirondelles, provoquant un penalty. L’attaquant du Fc Sion ne se faisait pas prier pour exécuter la sentence (1-0, 15e).

Puis, il y aura du relâchement, côté sénégalais. Une évidence. Pour des joueurs ayant sacrifié leurs vacances et avec une chaleur torride, bien que le match soit joué en nocturne, il fallait s’y attendre.

Abdelmaleck a répliqué

Une situation qui a permis à l’adversaire de démystifier les Lions. «On avait beaucoup de respect pour cette équipe sénégalaise. Mais, on s’est rendu compte dans le match que c’était jouable. On a osé», a fait savoir le capitaine, Abdoul Fiston, buteur, en conférence de presse de la fin de la rencontre.

Le technicien Algérien, Ahcène Aït Abdelmaleck, a ouvert la vanne. Son équipe se retrouvait pour la première dans le camp Sénégalais (17’), tandis que son homologue optera pour un jeu basé sur les individualités. Parce que devant Cissé, Sadio Mané, Moussa Konaté et Pape Ndiaye Souaré se la jouaient à toi et à moi, au moment où Mame Biram Diouf était tout esseulé devant. D’un contre, le capitaine Abdoul Fiston est lancé dans la profondeur et sans trembler, inscrit le but égalisateur (62’).

Avec une ressource humaine inépuisable, Aliou Cissé prendra le dessus sur son homologue Burundais. La rentrée de Stéphane Badji, à la place de Henri Saivet, a été bénéfique. Il a fallu d’abord changer de tactique, avec un schéma 4-3-3, pour déstabiliser l’adversaire (3-1).

Issiaka TOURE

 

Share This:

À voir aussi

Bill Cosby : une star du Cosby Show vient le soute­nir pour l’ouver­ture de son procès

Depuis aujourd’hui, Bill Cosby compa­rait pour agres­sion sexuelle aggra­vée sur Andrea Cons­tand, l’une des dizaines …