Accueil / ACTUALITES / Sénégal : Des grands électeurs aux urnes pour désigner 35 sénateurs

Sénégal : Des grands électeurs aux urnes pour désigner 35 sénateurs

Des députés et élus locaux sénégalais votaient dimanche pour pourvoir 35 des 100 sièges du Sénat réinstitué en janvier, a appris l’AFP auprès du ministère de l’Intérieur et de la commission électorale. Les 65 autres sénateurs doivent être nommés par le chef de l’Etat. Près de 12.000 députés, conseillers régionaux, ruraux et municipaux doivent voter pour ces élections au suffrage indirect se déroulant au scrutin majoritaire à un tour, selon le ministère de l’Intérieur.

« Le vote a commencé à l’heure », à 08H00 (locales et GMT), « les grands électeurs sont en train de voter » dans 35 départements, a déclaré Macoumba Koumé, un responsable de la Direction générale des élections (DGE), relevant du ministère.

La Commission électorale nationale autonome (Céna), qui supervise le scrutin, a affirmé n’avoir noté aucun incident depuis le début du scrutin.

« Le vote a commencé normalement partout, à l’heure (…). C’est assez +relax+ », a affirmé une source à la Céna.

Les opérations de vote doivent s’achever à 18H00 locales.

Les candidats en lice pour les 35 sièges sont issus de sept partis politiques dont le Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir), faisant figure d’unique favori et seul en lice dans certains départements.

Le PDS est ainsi assuré de remporter une large majorité des sièges, la plupart de ses adversaires n’ayant pas de militants parmi les grands électeurs, selon des observateurs.

Sont également dans la course And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS) de Landing Savané, candidat malheureux à l’élection présidentielle, ainsi que le Bloc des centristes Gaïndé (BCG) de Jean-Paul Dias, ex-allié du président Abdoulaye Wade passé dans l’opposition.

Les sénatoriales sont boycottées par les principales formations de l’opposition dans la foulée de leur boycottage des législatives de juin, largement remportées par la coalition au pouvoir (131 sièges de députés sur 150).

Le Sénat a été créé au Sénégal en 1999 sous le régime du président Abdou Diouf. Il avait été dissout en 2001 par le président Wade puis réinstitué en 2007.


À voir aussi

Go: Comme le Beaujolais, le nouvel Idy est arrivé

On est en train d’assister à un nouveau phénomène dans les turpitudes propres à nos …

Procés de la caisse d’avance La réplique de l’Etat aux avocats de la défense

Les représentants de l’Etat du Sénégal dans l’affaire dite la caisse d’avance de la mairie, …