ECONOMIE

Sénégal : FBN Bank, au creux de la vague ?

  • Date: 24 juillet 2015

Depuis le départ de l’ancien directeur général, le Béninois Philippe Kpennou, l’ex-filiale dakaroise de la holding malaisienne ICB (International Continental Bank) rachetée par la nigériane First Bank Of Nigeria, est restée sans pilote. Guerre de tranchées, de positionnement, crise de nerfs des actionnaires, départs en cascade de la clientèle, pertes financières exponentielles, rythment le quotidien de FBN Sénégal qui devra tenir son conseil d’administration les 23 et 24 juillet, sous haute tension.

Qui pour remplacer Philippe Kpennou ? Tout ou presque va à l’eau. A deux jours du premier conseil d’administration de la filiale sénégalaise de First Bank Of Nigeria, sous l’ère de l’équipe nigériane qui s’annonce très tendue, selon des informations parvenues aux Afriques, les clignotants sont au rouge. Sans commandant de bord depuis le départ du dinosaure Philippe Kpennou, First Bank Sénégal qui n’a pas toujours opéré son rebranding, à l’instar des autres filiales ouest-africaines de la holding nigériane (Guinée, Sierra Leone, Gambie, Ghana), du fait de la non-délivrance du quitus par les autorités de régulation de la Bceao, les dégâts collatéraux se multiplient. Selon plusieurs sources concordantes, contactées par Les Afriques, une grosse tempête s’abat sur la banque. «Le conseil d’administration intervient dans un contexte de déconfiture généralisée, avec des actionnaires, administrateurs, une clientèle et un personnel au parfait désarroi», commente aux Afriques un haut responsable de l’institution bancaire.

Des fonds propres en dessous de 5 milliards de F Cfa. La situation financière de l’ex-ICB est comme un caillou dans les coffres. De source autorisée, de janvier 2015 au 30 juin 2015, la filiale sénégalaise de FBN a perdu la bagatelle de 750 millions de F Cfa avant audit et provisions. D’ici à décembre prochain, la banque devra frôler la barre de 1 milliard de F Cfa, souffle un interpolateur. Cette déconfiture financière trouve son explication dans le non-respect des engagements pris en 2012 de renflouer la banque à hauteur de 10 milliards de dollars (soit 5 milliards de F Cfa) pour l’échéance du 31 septembre 2014. «Les promesses de renflouer par injection de capital supplémentaire minimum par FBN la maison mère se sont révélées des chimères», confirme une source. Sous la barbe et le nez de la commission bancaire aux petits soins des Nigérians et qui laisse mourir à petit feu la banque. Selon nos informations, le régulateur prépare une descente imminente dans les murs de l’ex-ICB Sénégal pour constater les dégâts. Du côté de la maison mère à Lagos, où se côtoient grand déballage et remue-ménage aux odeurs nauséabondes, plusieurs hauts responsables de la holding CA devront débarquer à Dakar pour les besoins du CA de la filiale sénégalaise au bord du précipice.

Les Afriques 

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15