Contributions

Sénégal : Les pendules remises à l’heure de l’émergence ! (Par Alioune Badara LY)

  • Date: 7 janvier 2016

« Un dirigent est celui qui est capable de traduire, dans les faits, la volonté générale».

Le président de la République, son Excellence M. Macky Sall, vient de tenir son traditionnel discours de fin d’année. Le Chef de l’Etat sénégalais est largement revenu sur tout un catalogue de  réalisations d’envergure entreprises depuis le début de son accession à la tête de la magistrature suprême. Il a su aussi tracer les grandes orientations pour l’avenir du Sénégal, pays qu’il considère comme à la prunelle de ses yeux. L’adresse du président Sall nous donne de solides raisons d’espérer un mieux-être et un bien-être pour le peuple sénégalais qui, l’a plébiscité avec score historique adoubé par la communauté internationale (plus de 65% !). Dans une réaction d’après-discours, nous avons souligné, ceci : «C’est un discours dispensateur d’espoir qui prouve à suffisance que le président Macky n’est pas adepte du « Wax Waxett…». A la lumière de son exposé, nous pouvons affirmer, sans aucun risque de trahir la réalité, que le président de la République a la dignité et le pedigree de l’autorité. Tant il  posé des actes de haute portée collective qui méritent, sans fioritures, de passer à la postérité. N’en déplaisent à ceux qui font de la médisance, de la délation et de la calomnie leur passe-temps favori !
Le président de la République, SEM Macky Sall vient de dissiper le doute sur la durée du mandat présidentiel en montrant qu’il n’est pas un assoiffé, un avide du pouvoir… personnel. Ainsi, un cinglant revers a été renvoyé à cette opposition mal pensante qui n’a de cesse d’éructer des inepties, de raconter des histoires à dormir debout.
Dans un continent africain fortement secoué par des pouvoirs-bataille, où l’on continue de se battre dans des pugilats épiques pour l’exercice ou la sauvegarde du pouvoir politique, où beaucoup se résigne encore  à l’aventure démocratique, le président  Macky a pris l’option de gérer le Sénégal selon les règles de la démocratie et de la bonne gouvernance. Aujourd’hui, son seul mot d’ordre est : travailler à propulser notre  très cher Sénégal vers les firmaments de l’émergence.

De l’éducation à la santé, en passant par l’artisanat, la pêche, l’agriculture pour n’énumérer que ces secteurs porteurs, bien d’efforts  ont été consentis au grand bénéfice des populations.
L’action a, ainsi,  remplacé les simples effets d’annonce, les slogans creux et autres discours de bonne intention. Sur le plan de la gestion des affaires publiques, le gouvernement issu de la deuxième alternance politique, sous l’impulsion du président Macky Sall, a codifié tout un monument de conduites aux fins de  dissuader les  dévaliseurs éhontés de deniers publics et d’assainir nos finances. Pour dire, le régime Sall a accepté de se mettre dans le giron de la transparence et,  à tout point de vue. En véritables démocrates et soucieux de la stabilité du pays, nous sommes ouverts au dialogue mais également  à la critique mais, à la critique raisonnable ! D’où nos «amis d’en face» doivent cesser de se livrer à  des fantaisies les plus extravagantes car, comme l’a dit une vieille sagesse populaire : «Se mettre en travers du soleil ne l’empêche pas d’aller se coucher.»

Par Alioune Badara LY  *

* Ingénieur-Cartographe
Membre de la Convergence des Cadres Républicains
Responsable politique APR à Koungheul

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15