22 novembre, 2014
Accueil » ACTUALITES » SENEGAL-MAROC-PARTENARIAT
SENEGAL-MAROC-PARTENARIAT

SENEGAL-MAROC-PARTENARIAT

Entre le royaume chérifien et le Sénégal, les relations d’amitié et de fraternité transcendent les conjonctures politiques. En effet, le Maroc, dont les racines sont en Afrique subsaharienne, a toujours œuvré pour des relations sereines et apaisées avec ce pays d’Afrique de l’Ouest. Depuis son intronisation en 1999, le Roi Mohammed VI a effectué plusieurs visites au Sénégal. A l’occasion de sa tournée africaine qui fut entamée le 15 mars 2013, ce pays sera visité en premier par le Souverain marocain. Ce qui témoigne de la solidité des rapports bilatéraux.

Tout a commencé au lendemain de l’indépendance du Sénégal, dans les années 1960, avec la signature d’une convention qui garantit le traitement national aux entreprises marocaines installées au pays de la Téranga, ainsi qu’aux firmes sénégalaises implantées au Maroc.

Laquelle convention garantit un cadre incitatif pour les investisseurs appartenant aux deux Etats. Depuis lors, les deux pays frères ont compris que le contexte économique régional et international exige des liens plus étroits. L’objectif ultime étant de parvenir à un modèle de coopération avancée à même d’inspirer les pays africains.

Plusieurs sont les secteurs qui marquent le partenariat bilatéral entre le Maroc et le Sénégal. A titre d’illustration, dans le secteur énergétique, l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), dans le but de combler les déficits d’alimentation énergétique auxquels est confronté le Sénégal, œuvre depuis 2011 pour fournir des équipements servant à installer une usine de production de courant électrique, dotée d’une capacité de 60 Mégawatts.

Notons que la Banque Islamique de Développement (BID) accompagne l’Office marocain dans ce programme visant, entre autres, à électrifier plusieurs villages ruraux du nord du Sénégal.

Pour ce qui est des Investissements Directs Etrangers (IDE), en moins de dix ans, le groupe marocain Attijariwafa Bank est devenu la première banque au Sénégal, avec notamment le réseau d’agences bancaires le plus large du pays. Force est de rappeler que la Banque Marocaine du Commerce Extérieur (BMCE Bank) était le premier établissement financier marocain à s’installer au pays de la Téranga.

La multitude des accords commerciaux signés marque l’excellence des relations qu’entretiennent les deux pays frères. A cet effet, il convient de citer l’Accord relatif à l’encouragement et à la protection réciproque des investissements, qui découle de la volonté de donner un nouvel essor au partenariat économique et commercial entre le Maroc et le Sénégal.

En outre, plusieurs autres volets de coopération peuvent être cités, notamment l’assistance par le royaume en matière de pluies artificielles et la construction de bassins destinés à la rétention d’eau d’irrigation. En effet, le Maroc jouit d’une grande expérience dans le domaine agricole.

Par ailleurs, peuvent être mis en exergue plusieurs autres volets de coopération dans des domaines où les deux pays disposent d’expertise avérée, à l’instar des travaux publics, de l’eau et de l’assainissement, ainsi que des énergies renouvelables.

Au total, la formule gagnant-gagnant prime dans les relations maroco-sénégalaises. Le royaume a opté pour une nouvelle approche visant à développer les synergies entre les deux pays.

D’une part, cette orientation permettra aux opérateurs marocains de renforcer leur présence dans le marché de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). D’autre part, elle facilitera aux acteurs économiques sénégalais l’accès aux marchés européens et maghrébins.

Aps