Accueil / FAITS DIVERS / Au Sénégal, on ne tue plus, on égorge

Au Sénégal, on ne tue plus, on égorge

REWMI.COM- Les autorités sénégalaises ont-elles vraiment pris conscience de ce grave phénomène qui sévit dans notre pays et qui prend de plus en plus des proportions inquiétantes? Depuis que la Vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental, Madame Fatoumata Makhtar Ndiaye, a été égorgée à son domicile, beaucoup d’autres personnes à travers le pays ont été tuées de la même façon. Pour dire qu’en vérité, au Sénégal, on ne tue plus, mais on égorge. Et, cette très mauvaise pratique criminelle devait normalement amener les pouvoirs publics à s’interroger sur les causes afin de pouvoir y apporter des solutions idoines avant qu’il ne soit trop tard. Et comme l’a si bien dit Ansoumana Dione, Président de l’Association sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades mentaux (ASSAMM), l’homme n’est pas un animal pour qu’il soit égorgé presque tous les jours au Sénégal par son semblable. En tout cas, si l’on y prend garde, voici un phénomène nouveau qui risque de causer d’énormes problèmes à notre pays et il appartient alors à nos dirigeants actuels de bien vouloir prendre toutes les dispositions nécessaires pour y faire face. Sinon… A bon entendeur salut !

Domou rewmi

À voir aussi

Rosalie avait fracassé la tête de sa nièce avec une écumoire lors d’une bagarre

Une affaire de famille a atterri, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits …

Usurpation de fonction: Un clerc et 5 agents de sécurité risquent 6 mois ferme

Attraits, hier, devant le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar pour usurpation de …