Accueil / ECONOMIE / Senhuile : La société d’agrobusiness continue son rythme effréné de licenciement

Senhuile : La société d’agrobusiness continue son rythme effréné de licenciement

La société d’agrobusiness Senhuile Sa contrôlée par les Italiens de Tampieri Financial Group, continue son rythme effréné de licenciement de son personnel sénégalais. Elle va cristalliser ce lundi toutes les attentions car, sauf changement de dernière minute, un nouveau groupe de travailleurs licenciés vendredi dernier menace de se faire entendre dans le Ndiael, à Saint-Louis. Ces chefs de famille ne comprennent pas que les autorités de la République du Sénégal restent muettes après que des centaines de leurs collègues ont déjà été abusivement virés.
Dénonçant un licenciement abusif qui ne peut que les précariser, tout ce personnel viré s’est constitué en un collectif pour saisir les autorités compétentes afin d’obtenir réparation. Car, la stratégie de la direction de Senhuile a consisté à renvoyer les travailleurs par vagues successives de sorte que le nombre ne choque personne. C’est ainsi qu’au-delà du groupe de 17 personnes virées vendredi dernier, huit irrigateurs ont déjà été remerciés. Auparavant, la direction de Senhuile s’est débarrassée de 83 travailleurs contractuels et un peu plus tôt, c’est une quarantaine de journaliers et de prestataires qui ont été renvoyés dans la rue. Mais le licenciement qui pourrait exploser à la figure de la direction de Senhuile, c’est celui du désormais ancien directeur de l’exploitation, l’Italien Mario Vincenzo Vautretto, viré il y a quelque temps après avoir été en désaccord profond avec ses employeurs, les Italiens de Tampieri Financial Group. Nos sources très bien renseignées indiquent que Mario Vincenzo Vautretto prépare une riposte à la mesure de l’affront qu’il a subi, après avoir abandonné tout son travail pour se consacrer exclusivement à l’exploitation de Senhuile dans le Ndiael. Il fait dire que par les temps qui courent, Senhuile Sa est dans la mélasse des affaires judiciaires dont ses plaintes à tout va contre un organe de presse, une autre plainte contre la commune de Fanaye et une plainte contre le premier directeur général de Senhuile. Mais la société contrôlée par Tampieri Financial Group est aussi sous le coup de plusieurs plaintes dont celle de l’ancien directeur général Benyamin Dummai et les requêtes qui se multiplient avec les différents groupes de travailleurs licenciés qui introduisent des recours pour demander réparation. A cela s’ajoutent les investigations souterraines menées par certains organes de l’Etat du Sénégal qui sont bien au fait de la situation délétère à Senhuile.
Enquête

À voir aussi

Macky Sall : ’’notre économie a retrouvé sa compétitivité »

Le Sénégal est ’’redevenu actif’’ par le biais d’une compétitivité retrouvée, une situation qui explique …

Indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique le Sénégal occupe la 10e place sur 54 pays

L’indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique (IIAG) de 2017, publié aujourd’hui par la Fondation …