police

Série d’affectation : Valse dans les commissariats

C’est un véritable jeu de chaises musicales. On a appris un vaste mouvement dans les rangs de la police. Par exemple, le commissaire Bécaye Diarra quitte Guédiawaye pour rejoindre Touba. Bassirou Dièye s’en va du commissariat de Dieuppeul pour prendre les rênes de Bambey et Adramé Sarr rejoint Guinaw-Rails après plusieurs années à la Dic. Ces mesures concernent une vingtaine de commissariats sur toute l’étendue du territoire national.

Le mouvement se dessine autour de trois aspects : Promotion, sanction et réintégration… Y a-t-il un lien de cause à effet après la dernière bavure policière qui a coûté la vie à Ndiaga Ndiaye dans la nuit du jeudi à vendredi ? La Police nationale a procédé la semaine dernière à un vaste mouvement dans ses rangs. Jusqu’ici patron du commissariat central de Guédia­waye, le commissaire de police principal Bécaye Diarra, qui avait arrêté le lutteur Bathie Seras et Aminata Nguirane, militante karimiste, qui ont obtenu récemment une liberté provisoire après quatre mois de détention, est affecté au commissariat spécial de Touba. Dans la chaîne de commandement, Touba est une ville stratégique.

Le commandant de police Tidia­ne Samb chargé du commissariat de Yeumbeul est nommé commissaire de Dieuppeul. Il est remplacé par le commandant de police Alas­sane Fall qui est revenu d’une mission onusienne au Congo.

Dans la même veine, le commandant de police Bassirou Dièye quitte le commissariat de Dieuppeul dans un contexte où il est sous les feux de l’actualité après la mort de Ndiaga Ndiaye qui aurait été tué par un policier dans la nuit du jeudi à vendredi. Il atterrit à la tête du commissariat urbain de Bam­bey. Il remplace à ce poste le commandant de police Mbaye Sèye qui devient le patron du commissariat spécial du tourisme.

Le commissaire de Dieuppeul rejoint Bambey, Adramé Sarr à Guinaw-Rails

Par ailleurs, le commissaire Adramé Sarr, pur produit de la Dic, rejoint Guinaw-Rails qui était commandé par Hamady Baldé. Ce dernier a été promu commissaire de Tivaouane. Dans la même veine, le commissaire Mamadou Tendeng chargé du commissariat urbain de Rufisque est affecté au commissariat urbain de Mbour.

Le commissaire Niasse qui commandait le commissariat de Ti­vaouane atterrit au commissariat de Rufisque. Le commissaire Ab­dou Lèye quitte le commissariat urbain de Mbour pour rejoindre le commissariat urbain de Fatick. L’actuel commissaire de Fatick Bassirou Sarr remplace le commissaire Djibahir Sarr à Diourbel. Rompu aux techniques des Ren­seignement généraux, il remplace Bécaye Diarra à Guédiawaye. Il avait été relevé de ses fonctions de chef de la Brigade nationale de sûreté de l’Etat (Bnse) par le Pré­sident Wade qui n’était pas content de son bulletin de renseignement suite aux coupures intempestives d’électricité.

En outre, on a appris que le commissaire Claude Gomis a quitté le commissariat de la Médina pour rejoindre le commissariat urbain de Matam. Il remplace à ce poste le commissaire Alassane Niane qui est parti au Darfour pour une mission onusienne.

Jusque-là adjoint au chef de la sûreté urbaine, le commissaire Daouda Bodian est chargé du commissariat de la Médina.

De retour d’une mission onusienne au Darfour, le commandant de police Mamadou Dieng est nommé commissaire de Golf Sud qui était vacant après le départ du commandant Boubacar Diédhiou pour une mission onusienne au Mali. Le commandant Abdou Sa­lam Konaté, qui pilotait le poste de police de Nguinth à Thiès, se retrouve à la direction des Personnels au ministère de l’Intérieur.

Le redoutable procédurier, le lieutenant de police Babacar Mbengue, agent de l’Office central de répression du trafic international des stupéfiants (Ocrtis), va présider aux destinées du poste de police des Parcelles Assainies de Thiès. Et enfin le commissaire Yaya Tamba qui commandait le commissariat de Touba se retrouve au commissariat urbain de Tambacounda. Quelle valse !

Le Quotidien

Voir aussi

telechargement-6

AFFAIRE NDIAGA DIOUF Barthelemy et Cie seront jugés le 25 janvier prochain en audience spéciale

Initialement prévu hier, le procès de Barthelemy Dias a été renvoyé jusqu’au 25 janvier 2017 …