Accueil / ACTUALITES / Série de meurtres et d’agression : La recette d’Abdoulaye Baldé

Série de meurtres et d’agression : La recette d’Abdoulaye Baldé

En visite à Diourbel, ce samedi, le maire de Ziguinchor et ancien ministre des Forces armées, Abdoulaye Baldé, a souhaité l’avènement au Sénégal d’une nouvelle forme de riposte contre les nouvelles formes de criminalité. « Il faut une nouvelle forme de riposte. Il faut former les forces de défense et de sécurité pour qu’elles puissent répondre à ces nouvelles formes de criminalité, mais il faut les équiper aussi », a proposé le leader de l’Union centriste du Sénégal (UCS). Effectuant des visites de proximité qu’il mène auprès des structures de base de son parti, dans les départements de Diourbel et Bambey (centre), il a ajouté : « il faut plus que jamais faire en sorte que le renseignement soit de plus en plus spécialisé et beaucoup plus approfondi. Il faut que nous puissions quadriller notre territoire national en [mobilisant des] forces de sécurité de proximité », a suggéré Abdoulaye Baldé qui, on le rappelle, est un commissaire de police de formation et ancien ministre des Forces armées. Sur une question de savoir ce qu’il pense des actes de banditisme survenus récemment dans le pays, notamment à Keur Massar, dans la région de Dakar, M. Baldé estime qu’il y a plusieurs défis qui interpellent le Sénégal aujourd’hui, sur le plan sécuritaire. « Nous avons d’abord le terrorisme, qui est un défi nouveau, qui interpelle toutes les nations de la planète, mais aussi (…) le grand banditisme au Sénégal », a déclaré le Maire de Ziguinchor. A l’en croire, la criminalité est en train de prendre de l’ampleur au Sénégal. « En Casamance (sud), où nous avons la rébellion, chaque fois qu’il y avait des attaques ou des braquages, on disait que c’était le MFDC (la rébellion casamançaise, Ndlr). Mais récemment, à Vélingara Ferlo (nord), il y a eu des attaques. C’est la raison pour laquelle je propose que les forces de forces de sécurité soient déployées partout dans le pays », a-t-il aussi dit.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Kayar: La mer engloutit les maisons et stations d »essence

Ce matin, lundi 19 novembre 2018, les côtes maritimes de « Kayar, la poissonneuse» ont physiquement …

Ousmane Ngom à Doha

L‘ancien ministre de l’Intérieur sous Wade serait-il le nouveau médiateur entre le Président Macky Sall …