Accueil / ACTUALITES / Serigne Bara Mbacké khalife des mourides : Serigne Fallou l’ avait prédit

Serigne Bara Mbacké khalife des mourides : Serigne Fallou l’ avait prédit

L’histoire du Mouridisme est constellée de faits exceptionnels. Le magistère de Mouhamadou Lamine Bara Mbacké garde un cachet particulier : khalife de son père et khalife général. Son père et deuxième Khalife de Bamba aimait dire à son fils : «Bara, je voudrais que tu sois doublement khalife». Les gens de l’époque ne pouvaient pas décrypter de manière nette le sens de ce message puisqu’il n’était pas le plus âgé de ses progénitures. Depuis vendredi 28 décembre, la prédiction de Serigne Fallou s’est avérée.

Source : Le Matin
Serigne Ndiaga Mactar Diop fait partie de ces talibés mourides âgés de plus de 80 ans qui, depuis plus de 60 ans, ont vécu des moments significatifs de la marche du mouridisme de Cheikh Ahmadou Bamba à Serigne Saliou.

Il se laisse aller à des coinfidences : «Serigne Fallou avait l’habitude d’insister pour dire que son fils Mouhamadou Lamine Bara sera deux fois khalife. Sitôt intronisé, je me suis remémoré ces paroles du sage Mouhamadou Fadel Mbacké, successeur de Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké. Le père de l’actuel Khalife général des Mourides avait ce don particulier de formuler des prières immédiatement exaucées par le Créateur». Pourquoi double Khalife ? À cette question, notre interlocuteur au visage ridé par le poids de l’âge répond : «En effet, il est Khalife de la famille de Serigne Fallou et en même temps, Khalife général des Mourides.

C’est la première fois que cela arrive dans l’histoire du Mouridisme. Ce n’est point un hasard». Dans le même sillage, il nous entraîne dans les miracles de Serigne Fallou en nous servant plein d’anecdotes. À l’entendre parler avec emphase de Serigne Fallou, on s’imagine comment le frère aîné de Serigne Saliou fascinait les coeurs. Revenant sur une histoire datant des premières années de l’indépendance, il nous fait savoir que l’année d’achèvement de la construction de la mosquée de Touba (1963Ndlr), le président Abdoulaye Wade a accompagné son père qui était venu solliciter les prières de Serigne Fallou pour que son fils préside aux destinées du Sénégal ».

Toujours selon cet octogénaire : «Serigne Fallou qui était très lié à Senghor lui rétorqua qu’ il le mettra sur une voie qui plus tard le conduira vers les cîmes du pouvoir. C’est ce qui explique la patience de l’abeille qui a caractérisé Me Wade dans sa quête du pouvoir».

La conviction de ce talibé de plus de 60 ans d’allégeance est que Serigne Mouhamadou Lamine Bara, homonyme de Serigne Mbacké, fils de Khadimou Rassoul qui a désormais le khalifat de Bamba, préservera intact


À voir aussi

 ODD: La plus Grande leçon du Monde lancée devant les élèves de Dakar  

Le Ministère de l’Education nationale (MEN) a présidé le lancement de « la plus Grande Leçon …

Rapatriement des biens culturels africains: Macky prône un dialogue apaisé  

Le Président Sall est favorable à un dialogue apaisé sur le rapatriement des biens culturels …