SOCIETE

Serigne Gora Seye, fondateur du mouvement « Al oumaloul Islam» : « la profanation des tombes est contraire à l’islam »

  • Date: 9 décembre 2015

Préoccupé par la situation actuelle du pays et le comportement de la jeune génération, Serigne  Gora Sèye qui a fait face à la presse, hier, se dit indigné par les actes de profanation qui ont été enregistrés ces derniers temps au niveau des cimetières de la banlieue plus précisément à Pikine.  Pour lui, « ces actes de profanation témoignent de l’irresponsabilité de l’être humain devant son créateur ». Une situation qui a conduit beaucoup d’autorités à se prononcer sur le sujet qui commence à prendre de l’ampleur. Il y a moins de 4 jours, des corps avaient été déterrés dans le cimetière de Pikine. Quant aux populations de cette localité, elles envisagent d’organiser une marche pour condamner ces actes barbares qui n’honorent pas la mémoire des défunts. Selon le fondateur du mouvement « Al Oumaloul Islam », son combat est d’exhorter les populations particulièrement les musulmans à changer leurs comportements. « Servir l’islam et non se servir de l’islam est la devise de son mouvement », précise-t-il. Et de renchérir : « Nous sommes au service du peuple. Nous sommes également dans un pays où les 95 pour cent de la population ne sont que des musulmans de nom dont la pratique laisse à désirer. Il y a des gens qui utilisent le Coran pour des fins qui ne sont pas recommandées par l’islam. Ces profanations vilaines enregistrées dans les cimetières ne sont pas conformes aux recommandations de l’islam ». Poursuivant son propos, Serigne Gora Sèye martèle : « Les causes de ces profanations de tombes dans les cimetières sont multiples. Elles sont liées à beaucoup de facteurs que sont, entre autres, la recherche de la gloire, la course effrénée pour le pouvoir, l’argent, le fait de vouloir éviter la prison après avoir détourné de fortes sommes d’argent. Ceux qui le font ne respectent pas leur religion ». Toujours est-il que pour le fondateur de « Al Oumaloul Islam », « ce sont les autorités qui doivent prendre leurs responsabilités, en prenant des mesures et des sanctions sévères contre ceux qui s’adonnent à de telles pratiques. Les tombes doivent être mieux surveillées. Même s’il s’agit de recruter des gardiens 24 heures sur 24 en les mettant dans de bonnes dispositions pour sécuriser les cimetières, l’État qui a le devoir de les prendre en charge, doit le faire. Car, que ce soit son titre sur terre ou sa responsabilité, l’être humain ira tôt ou tard dans sa dernière demeure qui n’est autre que sa tombe. Ce sont des «maisons» que les hommes doivent mieux respecter. »

Sur un autre registre, Serigne Gora Sèye s’est prononcé sur la question du terrorisme qui frappe certains pays frontaliers du Sénégal comme le Mali et l’interdiction du port du voile intégral.  « Chaque croyant  a sa manière de pratiquer la religion. Se voiler n’est pas banni par l’islam. Ceux qui commettent des actes terroristes dans d’autres pays ne sont pas voilés. Ils sont habillés en costume si on se réfère à ce qui s’est passé en France et au Mali. L’habit n’a rien à avoir avec la croyance personnelle. Ce que nos autorités doivent faire, c’est de prendre des mesures idoines pour renforcer la sécurité des populations et de nos frontières », suggère-t-il.

Sada Mbodj

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15