Accueil / ACTUALITES / Serigne Mamoune Niasse préconise une rubrique dans le budget pour les familles religieuses

Serigne Mamoune Niasse préconise une rubrique dans le budget pour les familles religieuses

Le premier serviteur du Rassemblement pour le peuple (RP), Serigne Mamoune Niasse, préconise l’inscription dans le budget national d’une rubrique destinée à la prise en charge ‘’de façon équitable’’ des besoins des familles religieuses.

‘’Elaborer une loi qui permettra aux familles religieuses de recevoir de l’Etat un budget annuel pour faire face à certaines de leurs préoccupations est une façon de les traiter équitablement afin d’éviter les nombreuses frustrations actuelles’’, a relevé le marabout homme politique.

Il présidait, dimanche à Kossy Baye (Kaolack, centre), la remise de récompenses dont un titre de voyage pour la Mecque aux meilleurs élèves de divers daaras.

‘’Il est inacceptable que les meilleurs traitements de l’Etat ne soient réservés qu’à une seule famille religieuse qui reçoit postes et passeports diplomatiques au détriment des autres’’, a indiqué le premier serviteur du RP convaincu qu’un tel agissement ‘’met mal à l’aise les membres de la confrérie bénéficiaire de ses avantages’’.

‘’Si les pouvoirs publics ne mettent pas fin à de telles pratiques, je suis convaincu que nous allons vers un scandale certain’’, a averti le porte-parole de la famille de Médina Baye.

Très en verve, le premier serviteur du RP a, par ailleurs, soutenu que les chefs religieux doivent ‘’strictement’’ se conformer aux intérêts des populations car, selon lui, ‘’le temps des +Ndigel+ de vote pour tel ou tel leader politique est révolu’’.

‘’Le peuple, qui s’est soulevé récemment, a montré le chemin à suivre par leurs guides religieux qui doivent en faire une lecture appropriée’’, a dit Serigne Mamoune Niasse.

Parlant de sa formation politique, le premier serviteur du RP a indiqué avoir noué des contacts avec différents leaders de l’opposition dont Macky Sall, Idrissa Seck, Cheikh Bamba Dièye, Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse, etc., en vue de déterminer sa position par rapport à l’élection présidentielle de février prochain.

Toutefois, le leader du RP a tenu à clarifier qu’il fera accepter, dans toute future alliance, ‘’sa volonté de restaurer la démocratie, d’instaurer la bonne gouvernance, de combattre la corruption et de rétablir les bons comportements’’.

APS

À voir aussi

Verdict attendu dans le procès de Khalifa Sall La vérité tient à un fil

REWMI.COM Les plaidoiries ont été bouclées hier. Le Procureur et les avocats ont vidé leurs …

Rapport d’amnesty sur le Sénégal Macky, la justice et les forces de l’ordre au-dessus de la loi

Amnesty International a publié hier son rapport annuel sur la situation des droits humains dans …