Accueil / Education / Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’éducation nationale  » Il ya des villages dont les écoles sont fermées faute d’enseignants »

Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’éducation nationale  » Il ya des villages dont les écoles sont fermées faute d’enseignants »

Le ministre de l’éducation a convié les acteurs de l’éducation nationale pour discuter des modalités de pourvoir en enseignants de qualité les régions périphériques pénalisées par la géographie. Sérigne Mbaye Thiam a révélé dans le même sillage qu’il y a des villages dont les écoles ont été fermées faute d’enseignants.

«Pour 2018, Le ministère de l’Education nationale a un budget de 413 milliards Fcfa. Sur ce budget, 87,16% seront consacrés au paiement des salaires des enseignants. Ce qui veut dire que la première ressources du ministère de l’Education c’est la ressource humaine et nous avons constaté des déséquilibres et des disparités dans la location des ressources entre les différentes régions du Sénégal», a déclaré le ministre de l’Education nationale. Des déséquilibres en quantité et qualité d’enseignants existent, malgré tous les efforts de rationalisation du personnel entrepris depuis 2012 ce problème persiste. Il y a des régions à fort départ d’enseignants comme Matam comme Sédhiou, Tambacounda et il y a des régions qui sont prisées par les enseignants. Il faut s’arrêter parce que nous avons entrepris, au niveau du gouvernement et au niveau de l’Etat, d’assurer l’éducation de qualité à tous les enfants du Sénégal. Mais comme ce sont des questions qui font référence à des droits acquis, il faut toujours se concerter et consulter les partenaires avant de prendre une décision», a t-il martelé. «Le problème qui se pose, c’est que les gens préfèrent aller dans les centres urbains. A côté des départs qui relèvent du mouvement national, il y a des départs qui relèvent d’interventions multiples de responsables à tous les niveaux. Mais c’est notre responsabilité pour que tous les enfants du Sénégal puissent avoir un enseignement de qualité», ajoute-t-il.

La disparité de la répartition des enseignants sur le territoire national a des conséquences néfastes qui freinent la qualité de l’enseignement dans certaines zones. «La conséquence que cela engendre est qu’il y a des villages dont les écoles sont fermées faute d’enseignants. Concernant les abris provisoires, Serigne Mbaye Thiam soutient que le régime de Macky Sall a fait des efforts considérables et d’ici 3 ans, ce problème va être un vieux souvenir…

L’As

À voir aussi

Programme Ifadem de l’Ifef : Lancement d’une deuxième phase de formation de 1 500 enseignants

Le Soleil- Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a lancé, hier, la phase …

Validation de la lettre de politique sectorielle de l’enseignement supérieur, lundi

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation organise, lundi à partir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *