serigne_mbaye_thiam-22-55-2015_12.55.31_3

Et si on en parlait… Serigne Mbaye Thiam : un homme incompris et méconnu

Du Port Autonome de Dakar (PAD) au ministère de l’Éducation nationale en passant par l’Assemblée nationale, Serigne Mbaye Thiam est resté le même : ambitieux jusqu’à la démesure, énergique, fier et sûr de lui. Il ne connait pas de compromis. Un dialogue qui aboutit à un consensus est, pour lui, une abdication.
Radical et persévérant, rien n’arrive à l’abattre, même les événements imprévus et les circonstances incontrôlables. Il jouit d’une forte personnalité. Il est surtout un homme qui n’accepte pas les demi-mesures. Ses opinions sont franches et directes, manquant quelque fois de souplesse. Visant partout et en tout la perfection, il cherche toujours à se surpasser, soit en action, soit en pensée.
Cultivé et avide de connaissances, il est aussi un homme autoritaire assoiffé de pouvoir. C’est pourquoi, il s’impose de nombreuses tâches écrasantes afin d’atteindre glorieusement le sommet de ses ambitions.
À cause de ses besoins naturels de triompher devant les divergences et contre l’adversaire, il ne connait ni de compromis, ni de limite. C’est pourquoi, le système éducatif est présentement bloqué et sa responsabilité est plus grande que celle du président de la République, du Premier ministre et du Ps qu’il représente dans le Gouvernement. Fier de sa personne, il se plait toujours à cogiter en virtuose, et à raconter ses exploits, que ces derniers soient réels ou imaginaires. Il excelle d’ailleurs dans l’art de gonfler et d’embellir la vérité avec la plus grande éloquence et le plus grand sérieux.
Son plus grand défaut est l’entêtement, étant un homme autoritariste, conservateur en matière d’opinions et de pensées. C’est la raison pour laquelle personne n’arrive à lui faire changer d’idées. On le lui a reproché au PAD. Mais ce fut au bénéfice du Ps dont il fut le redoutable Président de Groupe parlementaire, une fonction qu’il a assumé, étant la seule autorité parlementaire qui n’a jamais personnalisé un débat dans l’hémicycle de la Place Soweto.
Les syndicalistes de l’Éducation ne savent certainement pas que leur Ministre Serigne Mbaye Thiam est un homme naturellement têtu, téméraire et audacieux. Dieu soit loué qu’il n’est pas ministre de l’Intérieur !
Un sens de l’honneur rythme le battement de son cœur. Quel que soit la fonction qu’il assume, il se donne avec ardeur. Sa chance qui est un atout rare est sa capacité de s’adapter facilement et rapidement à toute mission qu’on lui confie. Il a un don inné de la communication. Il faut disposer d’un grenier inépuisable d’arguties et de pertinence pour lui tenir tête dans une contradiction.
Serigne Mbaye Thiam ne supporte pas qu’on le contredit. Ce serait un affront à corriger par une réplique bien nourrie. Il est incapable de s’épanouir s’il ne travaille pas à son rythme et à sa façon. Pour une question de fierté et d’honneur, il ne lâche jamais un combat et ne laisse une partie. En fait, il n’abdique pas.
C’est un homme fertile, intelligent, prodigieux, cultivé, mais dur, difficile, autoritaire, à la limite despotique. Il n’hésite jamais à cracher une vérité et à exprimer ses idées, dût quiconque en être offusqué. Il tient toujours à être maître de la situation. Dans la crise actuelle du système scolaire, ce n’est pas lui qui reculera.
Voilà un homme que les Sénégalais ne comprennent pas. Il ne sait pas négocier quand son autorité est attaquée ou contrariée. Avec lui, on se plie et on se met aux pas dans les rangs. Un point ! Un trait ! C’est sa nature et on n’y peut rien !

Le Piroguier/rewmi quotidien

Voir aussi

telechargement-1

AFFAIRE DES APPARTEMENTS DE PARIS La justice française tranche en faveur de Karim et Bibo

L’Etat du Sénégal a été débouté, hier, par la 32ème chambre du tribunal de grande …