Accueil / POLITIQUE / SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG « Je confirme mon appartenance à l’opposition mais je vote Oui »

SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG « Je confirme mon appartenance à l’opposition mais je vote Oui »

Le président du Cercle des intellectuels soufis, Serigne Modou Bousso Dieng, est à Touba pour battre le rappel de ses troupes pour le triomphe du Oui, au soir du 20 mars prochain.

Le jeune guide religieux, par ailleurs, leader du parti Touba (Travail, Ouverture, Unité pour bâtir l’Afrique) a organisé, hier, un vaste rassemblement de son parti mais aussi de ses associés dans la Confédération internationale des chefs religieux dont il détient le récépissé. L’objectif de cette rencontre était de se prononcer en faveur du Oui pour le référendum du 20 mars. À cette occasion, le leader de Touba a été on ne peut plus clair : « Je confirme pour appartenance à l’opposition et je vote Oui ». A-t-il tenu à dire à l’intention de ceux qui pensent qu’il a retourné sa veste. Il fonde son argumentaire sur le fait que « le peuple sénégalais est pour les 5 ans dans sa majorité ». Il pense ainsi que « ce choix a été déjà fait par référendum en 2001 par le peuple, donc, eux-aussi, sont pour les 5 ans. » Serigne Modou Bousso Dieng est d’avis « qu’il ne faut pas chercher à sanctionner Macky Sall jusqu’à priver les Sénégalais de leur volonté clairement exprimée dans un précédent référendum, en 2001 ». Il  martèle en disant croire dur comme fer que « si la volonté des Sénégalais est en jeu, aucune autre explication, aucun autre argument, aucune autre position ne sont recevables. »

Il se demande d’ailleurs, à l’ intention des partisans du Non, « pourquoi rejeter la réduction du mandat de 5 ans ? À quelle fin ? », fulmine le jeune marabout.

Il lance alors un appel à tous ses partisans, amis, proches, en somme à tous ses compatriotes à Touba, dans les autres localités du pays mais aussi au niveau de la diaspora pour le triomphe du Oui afin que force reste à la volonté populaire. Et de renchérir : « En tant que chef religieux, mon devoir est de dire la vérité aux gens sur un événement qui nous concerne tous, mais c’est à l’État de faire la campagne pour convaincre le maximum de populations qui ne comprennent pas forcément le sens du référendum ». Il est d’avis que « le Oui n’est pas encore majoritaire à Touba qui est un terrain très difficile parce qu’il y a de l’intoxication de la part de gens qui sèment beaucoup de désordre. »

Khady Thiam Coly (Stagiaire)

Share This:

À voir aussi

ASSMEBLEE NATIONALE- Passe d’armes entre le Pm et Barh’

Le Pm et le maire de Mermoz Sacré-Cœur se sont vivement opposés, lors du face-à-face …