Accueil / ACTUALITES / Sérigne Moustapha Mbacké, petits fils de Serigne Touba : «Karim Wade devra passer sur nos cadavres avant de venir à Touba»

Sérigne Moustapha Mbacké, petits fils de Serigne Touba : «Karim Wade devra passer sur nos cadavres avant de venir à Touba»

Alors que l’on épilogue encore sur la visite-surprise du Président de l’Anoci à Touba, pour un aparté avec Serigne Saliou Mbacké, khalif général des mourides, voilà que les jeunes marabouts déterrent la hache de guerre pour le déclarer persona non grata dans la ville sainte, lors des journées d’assainissement dont il est le parrain. En effet, c’est au téléphone que le secrétaire général du mouvement des jeunes marabouts intellectuels nous a joint pour nous faire l’économie de la conférence de presse tenue par ces jeunes petits-fils de Sérigne Touba. Selon Serigne Moustapha Mbacké, leur président et porte-parole du jour, le chef de l’Etat veut faire de son fils son successeur et a jeté son dévolu sur Touba pour dérouler son rouleau compresseur.

Source : L’As
Chose à laquelle n’entendent pas assister passivement les jeunes marabouts qui lui reconnaissent, certes le droit d’avoir des ambitions politiques, mais qui promettent de veiller scrupuleusement à l’interdiction de manifestations politiques à Touba. Considérant que les journées d’assainissement ont un soubassement politique, il demande à l’initiateur, Bassirou Sy, dont le rêve serait de devenir le président du Conseil rural de Touba, de chercher une autre voie que celle de la politique politicienne. Les jeunes marabouts lui suggèrent de solliciter l’onction du khalife pour nourrir une telle ambition car, «ce dernier est le seul à pouvoir octroyer ce poste». Par ailleurs, revenant sur la volte-face d’un des leurs, Sérigne Djily Bousso en l’occurrence, suite à son audience avec Mamadou Lamine Massaly, Pca de la Sirn, le jeune marabout révèle qu’il a cédé aux menaces de la bande à Massaly qui a exhibé un Cd où étaient enregistrées ses communications téléphoniques, pour exiger de lui une déclaration de dénégation, sous peine de le liquider par un commando mis en place à cet effet. C’est pourquoi, le petit-fils de Serigne Bara Mbacké, fils cadet du fondateur du mouridisme, demande au fils de Abdoulaye Wade de prendre ses responsabilités et de ne s’en prendre qu’à lui-même si jamais il passe outre les directives des «gardiens du temple». «Si Karim Wade veut faire de Touba sa base politique comme le lui a suggéré Me Wade, il devra nous écraser, car nous nous dresserons sur son chemin» conclut-il l’air menaçant.

Mohamed Lamine Massaly : «Ces jeunes marabouts ne cherchent que des prébendes»

Joint au téléphone, le président des jeunesses wadistes déclare d’abord avoir tourné la page. «J’avais agi en responsable, j’ai convaincu le jeune marabout Sérigne Djily Bousso, je m’en arrête là. Ce qu’ils ont dit est totalement faux, ils n’ont qu’à demander à Djily Bousso lui-même de faire la déclaration. Ce n’est pas vrai. Au Pds, on n’est pas des commandos pour enregistrer des gens ou menacer. Il faut que ces jeunes arrêtent de faire du chantage leur gagne-pain, ça ne marchera pas. C’est la visite de Karim Wade hier (NDLR avant-hier nuit) qui les a surpris. Ils cherchent des prébendes. Je leur demande d’arrêter, car Serigne Touba ne leur a pas enseigné cela».


À voir aussi

ALA 2018: Mbagnick Diop, Guest-star de R-TV AFRICA à Washington

Le président du Meds était l’invité de RTV-AFRICA. Dans un entretien exclusif accordé à la …

Emigration: La conséquence dramatique des lamentables politiques occidentales

La semaine dernière, la famille Ndiaye qui habite dans la zone de Cayar, célébrait les …