sidi

Serigne Sidy Mouhtar Mbacké, ou le miracle par le chiffre 7

Serigne Cheikh Sidi Moukhtar Mbacké, plus connu sous le nom de Serigne Cheikh Maty Léye est né en 1924 à Mbacké Kadior, village ou Serigne Bara avait l’habitude de se retirer pour apprendre le coran et pratiquer les préceptes de l’islam.

Il a subi une formation complète sur le mysticisme ; ce qui lui a permis de mener beaucoup d’activités, tel que l’élevage, l’agriculture, l’éducation spirituelle sur la méthode et l’enseignement de Cheikh Ahmadou Bamba. Ce sont d’ailleurs ces activités qui faisaient qu’il n’était pas très connu avant d’être Khalife de Serigne Bara Mbacké.

Son « Khalifat »
Il a débuté son « Khalifat » le 22 mai 1990, succédant a son grand frère Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké qui n’avait ménagé aucun effet pour conserver l’héritage de Serigne Modou Bara, premier khalife de Serigne Bara, de 1936 à 1952.

Réalisations
Depuis que Serigne Cheikh Maty Leye occupe le « khalifat de Serigne Bara Mbacké»

Il a poursuivi l’œuvre de son père et de ses deux grands frères qui l’avaient précédé. Il s’est toujours occupe de l’entretien et de la construction de mosquées, il a aménagé des terres, crée des « Daaras » et des maisons dédiées à Serigne Bara.

Il a amené beaucoup de personnes effectuer le pèlerinage à la Mecque; et c’est lui qui payait tous les frais de ses propres moyens.

Il a également mis à la disposition du khalifat de Serigne Bara, et ceci pour toujours, la maison qu’il avait construite à Mbacké Kadior, qu’il a consacrée comme « Hadiya » à Serigne Bara. Il a aussi construit une maison de « khalife » à Gouye Mbinde et une bibliothèque, ainsi qu’une mosquée.
Il a construit une tente pour l’apprentissage du coran à Gouye Mbind aussi.

Aux HLM 4, il a acheté une maison d’une valeur de plus de 100 000 000 frs, qu’il a offerte comme « Hadiya » à Serigne Bara Mbacké.

Il a créé beaucoup de Daaras pour l’apprentissage du coran et l’éducation spirituelle, comme à Keur Ngana.
Il a complètement rénové le mausolée de Serigne Bara aux cimetières de Touba.
Depuis 2003, il amène au moins 30 personnes, appartenant à la famille de Serigne Bara ou de ses collaborateurs, effectuer le pèlerinage à la Mecque, et c’est lui qui les prend totalement en charge du début à la fin.

Il était très dévoué à la sauvegarde de l’œuvre de Serigne Bara, en rassemblant la famille mais également en les protégeant ; car il discutait avec tout le monde et prenait le soin d’écouter le point de vue de tout le monde.
Serigne Cheikh Maty Leye succède à Serigne Bara Mbacké Falilou le 1 juillet 2010 à la tête de la confrérie mouride comme 7ème Khalife de Serigne Touba.
La fondation « Keur Rassoul » « Mougui laay Niaanaal Nga « Yalla na fi yagg té werr »!

Mourides.info

Voir aussi

telechargement-6

AFFAIRE NDIAGA DIOUF Barthelemy et Cie seront jugés le 25 janvier prochain en audience spéciale

Initialement prévu hier, le procès de Barthelemy Dias a été renvoyé jusqu’au 25 janvier 2017 …

2 comments

  1. Je dirais tout simplement que M Sall President n’a aucune raison d’enlever les enfants de la rue , Vue que seul cet enseignement peux eduquer un Humain (humble, Coeur Pure, Ame Pure , Gentillesse , bagnas reuyy aussi si Mendicitei rek lagnou koy dieulei , ca prepare le musulman a recevoir le Tacawufff

  2. Le Khalife mouride est un grand érudit musulman, de très haute spiritualité. Mais son silence sur le retrait des enfants de la rue n’est pas normale pour un si grand guide religieux. Cette action humanitaire pour les enfants mendiants, les enfants exploités, les enfants dans l’insécurité de la rue est une cause juste. Ce n’est pas une attaque contre l’Islam, les talibés adultes ne sont pas concernés. C’est le rétablissement des droits fondamentaux des enfants en les sortant de l’Enfer de la rue. La place des enfants n’est pas à mendier dans les rues, mais étudier à l’école publique ou dans la daara compétente et vertueuse. Son intervention de soutien à la mesure des enfants de la rue du Président Macky Sall aurait le bénéfice de ramener les marabouts réfractaires à la raison et d’éviter de nombreuses crises à venir. La Mendicité est interdite par l’Islam. La solidarité, le partage et l’humanité sont permises par l’Islam. Le Khalife mouride doit sauver les enfants de la rue.