Accueil / RELIGION / LE SERMON DE MACKY ‘’Que chacun puisse exercer sa foi dans la tolérance’’

LE SERMON DE MACKY ‘’Que chacun puisse exercer sa foi dans la tolérance’’

Le chef de l’Etat Macky Sall a effectué, hier, à la grande mosquée de Dakar, la prière de l’Eid El Fitr marquant la fin du Ramadan. Les élections législatives et la célébration des deux Korités étaient au menu de son ‘’sermon’’

Macky Sall a appelé les Sénégalais, bref la Oumah islamique, à promouvoir un Islam tolérant. ‘’L’Islam est une religion du juste milieu, une religion de paix et de tolérance. Et l’Islam, on y adhère librement. On ne peut pas imposer aux gens ses idées… Cela est inacceptable’’, a prêché le Président Sall interpellé sur la célébration de deux Korités au Sénégal. ‘’Il faut de la tolérance, l’Islam c’est la religion du juste milieu. Que chacun puisse exercer sa foi comme il l’entend dans le respect des piliers »,  prône-t-il. Ainsi  le chef de l’Etat a-t-il félicité l’Imam  Ratib de la grande  mosquée  pour  son sermon. ‘’Je pense que nous devons tous méditer sur ses paroles plein de sens et d’enseignement, surtout avec les comportements du musulman devant son  prochain’’, a souligné le Président Macky Sall.

Macky prêche pour un ‘’vote sans entrave’’

 «Je lance un appel à toute la classe politique et à tous les citoyens pour qu’ils se mobilisent et qu’ils exercent leurs droits et devoirs de citoyen pour les prochaines élections  du 30 juillet  2017 ». C’est la déclaration faite par le Président de la République Macky Sall hier après la prière d’AID EL-FITR à la grande mosquée de Dakar.  Face aux 47 listes, Macky Sall dit enjoindre la Commission électorale nationale autonome (Cena) à trouver une parade pour permettre aux citoyens de voter sans entrave, malgré la multitude de listes.  «Nous allons vers les élections législatives du 30 juillet 2017. J’espère que c’est une étape qui va être franchie avec allégresse, avec lucidité, puisse que notre modèle démocratique et un modèle mature », a-t-il dit. Selon lui, ces joutes électorales constituent une étape dans la marche démocratique du Sénégal car notre pays a rencontré des épreuves beaucoup plus difficiles. A l’en croire, d’ores et déjà, toutes les dispositions ont été prises par le Gouvernement et le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique qui a en charge l’organisation des élections n’a ménagé aucun effort pour que le scrutin se déroule dans d’excellentes conditions, selon les instructions qu’il a données. « J’espère que la Commission électorale nationale autonome (CENA) ainsi que les acteurs pourront trouver les convergences suite à la prolifération des listes, parce qu’il y a 47  listes », a fait savoir le Président de la République. Et d’ajouter que cela permettra de trouver les modus operandi qui devront permettre aux citoyens d’exercer leur devoir sans grandes entraves. Le Président  Sall en a profité pour présenter ses condoléances  aux  familles  des  disparus,  à l’occurrence  le Khalife  général de Pire, Serigne Moustapha Cissé, et Habib Thiam, ancien  Premier ministre  sous  le régime  de Abdou Diouf.

Zachari BADJI

À voir aussi

Hlm Grand Yoff : Un enseignant retrouvé pendu dans sa chambre

Un enseignant au collège Hyacinthe Thiandoum,  âgé d’une soixantaine d’années a été retrouvé pendu dans …

Rufisque : Un homme égorgé pendant ses ablutions

Émoi et consternation à Rufisque. Un homme y a été égorgé ce vendredi pendant qu’il …