Accueil / ECONOMIE / Les services de communication et de l’enseignement- les facteurs de la hausse des prix à la consommation du mois d’octobre

Les services de communication et de l’enseignement- les facteurs de la hausse des prix à la consommation du mois d’octobre

L’Indice harmonisé des prix à la consommation du mois d’octobre 2017 s’est relevé de 0,2%. Cette évolution résulte principalement de l’augmentation des prix des services de « communication », des services de « l’enseignement » et des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées ».

L’Agence nationale  de la Statistique et de la Démographie (ANSD) a indiqué que les prix des services de « l’enseignement » ont progressé de 0,6% au mois d’octobre 2017. Ce qui ressort de l’Indice harmonisé des Prix à la Consommation du mois d’octobre 2017. Cette hausse est liée au renchérissement des services de l’enseignement post-secondaire non supérieur et non défini par niveau, de l’enseignement supérieur ainsi que de l’enseignement secondaire. D’après l’ANSD, ces évolutions sont induites par les révisions des frais d’inscription et de scolarité intervenues au cours de la rentrée scolaire 2017-2018.

Comparés à octobre 2016, les prix ont également augmenté de 0,6%. Quant aux services de « communication », ils se sont renchéris de 2 %, sous l’effet d’une augmentation des coûts de la communication téléphonique  de  2,3%, avec la baisse des offres de bonus de crédits. En variation annuelle, les prix ont reculé de 0,7%. Concernant  les prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées », ils se sont relevés de 0,3% en rythme mensuel, sous l’effet d’une hausse principalement de ceux des pains, des farines, semoules et gruaux, des poissons frais, ainsi que des autres produits frais de mer ou de fleuve. Toutefois, explique la source, le repli des prix des fruits et des légumes a atténué la progression des prix des produits alimentaires.

En variation annuelle, les prix de la fonction se sont accrus de 0,8%. Pour ce qui concerne le cout des « articles d’habillement et chaussures »,  ceux-ci  se sont appréciés de 0,1%, en rapport avec le renchérissement des tenues scolaires et dans une moindre mesure, de la confection et réparations des vêtements enfants. Ainsi le relèvement des montants des services de « loisirs et culture » est lié principalement à celui des prix des livres scolaires et autres livres  mais aussi de la papeterie et imprimés divers. « Les prix des services de « transports » se sont repliés de 0,1%, sous l’effet d’une baisse de ceux des services du transport aérien de passagers de moins 2 % », a souligné l’ANSD. Et d’ajouter que les valeurs des services de « santé » ont régressé de 0,4% en octobre 2017, en liaison avec la chute de ceux des médicaments traditionnels.

Zachari BADJI

À voir aussi

BRVM: Atépa reconduit  P. C. A

Les Assemblées Générales Ordinaires de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire …

Importation de la volaille: Le Sénégal maintient toujours l’interdiction

Le ministre en charge  du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME, …