assemblee_nat_8

SESSION UNIQUE ORDINAIRE 2015-2016 32 lois adoptées par les députés

Les députés ont adopté 32 lois durant la Session unique ordinaire 2015-2016. La révélation a été faite par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, lors de la clôture de ladite session.
Le président de l’Assemblée nationale a révélé, hier, à la clôture de la Session unique ordinaire 2015-2016 que 32 lois ont été adoptées. « Ces lois reflètent la volonté de notre pays, sous le magistère du président Macky Sall, de dérouler sa stratégie de développement concerté et équilibré, dans la transparence, la paix et la sécurité, dans un environnement international particulièrement instable, avec des paramètres difficilement maîtrisables », dit-il. Et de renchérir : « Les députés se sont adonné à leurs activités liées à la représentation, ont voté les lois, notamment la Loi des finances et ont procédé au contrôle de l’action gouvernementale, conformément à la Constitution et au Règlement intérieur de l’Assemblée nationale ». Selon lui, loin des projecteurs, les parlementaires ont suivi, avec « méthode et rigueur le programme de modernisation de l’Assemblée nationale, de renforcement des capacités des députés et de certaines catégories de travailleurs de notre Institution ». Poursuivant son propos, Niass ajoute : « Nous entendons poursuivre ces efforts, dans la perspective du recrutement futur d’Assistants parlementaires, qui vont accompagner les députés dans le traitement efficace des textes à discuter et des projets de l’Institution parlementaire ».
Il a ajouté que l’amélioration des conditions de travail des députés et des travailleurs de l’Assemblée nationale demeure une priorité, en droite ligne des nombreuses mesures déjà prises, à cet égard. « C’est la raison pour laquelle, dans ce domaine, nous nous évertuons à explorer de nouvelles pistes », a fait savoir le président de l’Institution parlementaire. Moustapha Niasse a salué le renforcement des prérogatives de l’Assemblée nationale, notamment dans l’évaluation des politiques publiques et le choix des membres du Conseil constitutionnel.

Rahmatoulahi Bouchra KÉBÉ

Voir aussi

Rama-Yade-300x193 (1)

FRANCE-AFRIQUE Rama Yade cherche à se faire sponsoriser par des palais africains

L’ex secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous Nicolas Sarkozy, Rama Yade, entame ce jeudi …