Accueil / SOCIETE / SEYDINA ISSA LAYE : «Le régime de Macky Sall n’est pas reconnaissant vis-à-vis des Layénes ; Maimouna Ndoye, Diouf Sarr, les Grand serigne…»

SEYDINA ISSA LAYE : «Le régime de Macky Sall n’est pas reconnaissant vis-à-vis des Layénes ; Maimouna Ndoye, Diouf Sarr, les Grand serigne…»

Seydinan Issa Laye, fils du troisième Khalife de Limamoulaye, nous a accordé un entretien dans lequel il ne cache pas ses sentiments vis à vis du pouvoir en place. Il a soutenu que la mal gouvernance est le pire des vices qui gangrènent notre société. Dans cet entretien, il n’a pas manqué de lancer des mots de soutien à l’endroit de Khalifa Sall. Il accuse en outre l’Etat d’avoir délaissé la famille de Limamoulaye alors que « c’est cette famille qui avait offert à Senghor, lorsque Dakar étouffait en 1975, les Parcelles Assainies ».

 

Quel message voudriez-vous faire passer ?

Mon message concerne le pays et les tensions qui y règnent. Aujourd’hui, on assiste à une violence sans précédent et la pauvreté s’accroit dans tout le pays. Des situations que Seydinan Limamoulaye avait prédites. Mais avant tout, je veux juste m’arrêter sur un des méfaits de notre société qui concerne les difficultés que cause l’autorité étatique. Auparavant, les difficultés avaient une autre cause, mais aujourd’hui la majeure partie des difficultés des populations émane de l’Etat et sont source d’énormes préjudices et de conséquences pour toutes les franges de notre société. Même les familles religieuses qui servaient de rempart aux populations face aux difficultés sombrent face aux méfaits de l’Etat.

 

Et ces difficultés, quel en est la cause ?

La mal gouvernance en est la cause, bien sûr. Parce qu’elle engendre des difficultés. Elire celui qui ne doit pas être élu, donner tort à celui qui a raison, donner raison à celui qui a tort et nous constatons que notre gouvernement soutient plus ce qui est contraire à la vérité.

 

Que pensez-vous de ceux qui détiennent des postes étatiques et se disent de la famille layéne ? Est-ce qu’ils sont au chevet de la population ?

Vous savez, parfois, j’entends les gens dire que Maïmouna Ndoye Seck et Abdoulaye Diouf Sarr sont les ministres des Layénes. Ce n’est pas vrai parce que Maïmouna Ndoye, malgré le fait qu’elle soit l’une de nos disciples, elle est ministre grâce à son travail intellectuel dont elle a fait montre. C’est cela qui lui a valu d’être remarqué par le président de la République, mais elle n’est pas le ministre des Layénes. Et c’est le même cas de figure pour Abdoulaye Diouf Sarr. Cependant, il est très normal que Macky Sall effectue un retour chez la maison de Limamoulaye du fait de notre position à Dakar. De toutes les familles religieuses, nous sommes la seule à habiter dans la capitale, et ce que l’on constate : c’est que Macky ne nous traite pas de la même façon qu’il traite les autres familles religieuses. Ce que nous souhaitons, c’est qu’il associe la famille Layéne à la gestion de la cité. Nous avons des droits et des quotas à l’aéroport LSS, donc un fils de Yoff devrait faire partie du gouvernement.

 

Nous constatons aussi que les Grands Serigne de Dakar sont apparentés à la famille Layéne. Est-ce que vous vous identifiez à eux ?

Oui parce que je connais Abdoulaye Makhtar Diop, mais quant à Ibrahima Diagne, on ne se connait pas, toutefois je sais qu’il est en rapport avec certains membres de la famille, comme Abdoulaye Makhtar Diop. Je peux dire que chacun d’eux entretient des relations avec des membres de la famille. Mais, dans tous les cas, ce qui est important c’est que l’Etat prête attention à notre famille. Parce que du temps de Senghor, en 1975, lorsque Dakar étouffait, Senghor était venu voir mon père pour acheter les terres des Parcelles Assainies. Mon père lui avait répondu qu’il ne vendait pas les terres du fait que son grand père lui avait dit d’élargir les lieux parce que les invités étaient en chemin. Ainsi, il a pris 360 ha et les a donnés à l’Etat du Sénégal sans contrepartie, et je défie quiconque que mon père n’avait reçu aucun sou. La seule chose que l’Etat est en train de faire pour nous, c’est la réfection de la maison du Khalife à Cambéréne et les travaux vont bientôt durer trois ans. S’il le voulait, il l’aurait fait en un an comme ils ont l’habitude de le faire dans certains cas.

 

En ce qui concerne l’extension de la Vdn, quel est votre avis là-dessus ?

Peut-être que les Layénes vont en bénéficier, mais cela reste tout de même un projet de l’Etat. Nous en sommes contents et nous remercions Allah pour cela. Je pense aussi que c’est une bonne chose et je prie pour que ça atteigne son terme.

 

Concernant le pétrole, quelle est votre position ?

Je pense que Macky doit savoir que concernant le pétrole, il est sur le même pied que tous les Sénégalais. Donc pour les attributions des licences d’exploitation, il devra entendre la volonté du peuple et se fier à l’Assemblée nationale qui doit mettre sur pied une commission d’enquête pour étudier les exploitants potentiels et établir un vote pour nommer le meilleur profil pour l’obtention d’une licence d’exploitation. Parce que si nous compromettons l’exploitations de ces nouvelles richesses, nous compromettrons l’avenir des jeunes sénégalais

 

Quelque chose à ajouter… 

J’aimerai juste lancer quelques mots à l’endroit de Khalifa Sall. Je dois dire que je ne reconnais pas cette nouvelle Assemblée nationale du fait qu’elle ne reconnait pas Khalifa Sall, un député élu par le peuple. Même s’il est en prison, c’est le peuple qui l’a élu. Donc l’Assemblée devrait respecter le choix du peuple et donner à Khalifa ce qui lui revient de droit. Mais tout cela relève, comme je l’ai dit tantôt, de la mal gouvernance.

À voir aussi

Affaire Aicha Diallo- Ça déballe de partout !

L’affaire de la gamine de 12 ans qui a perdu la vie, faute d’assistance médicale …

Migrants portés disparus au Gandiol La Croix-Rouge apporte un appui psychosocial aux familles

La Croix-Rouge sénégalaise et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), ont clôturé hier le …