Accueil / ECONOMIE / Seydou Sy Sall :  » faire en sorte que les PME puissent accéder aux marchés des pôles urbains

Seydou Sy Sall :  » faire en sorte que les PME puissent accéder aux marchés des pôles urbains

Le Délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du lac Rose, Seydou Sy Sall, a émis l’idée vendredi de rechercher les voies et moyens d’aider les petites et moyennes entreprises à accéder aux marchés de construction de ces pôles en cours de réalisation à la périphérie de Dakar.

 « Jusqu’à présent, les marchés qui ont été donnés ont été au profit des grandes entreprises, car il s’agissait de gros marchés. Mais il faudrait voir comment les découper pour permettre aux petites et moyennes entreprises d’avoir accès à ces marchés », a-t-il dit en rencontrant le Conseil des entreprises du Sénégal (CDES), à son siège.
Satisfais de la rencontre avec le CDES, M. Sy a affirmé que dans le domaine de la promotion immobilière, il est possible de travailler avec les PME porteuses de projets, en développant leurs activités.
Le CDES et la DGPU se sont mis d’accord pour tenir sous peu de temps des réunions destinées à trouver des solutions techniques. L’objectif est de faire en sorte que les entreprises puissent avoir accès au marché de la construction du Pôle urbain de Diamniadio.
Pour Seydou Sy Sall, « les pôles urbains font la promotion d’activités génératrices de revenu’’. ‘’Et au-delà des chantiers de bâtiments du génie civil et des travaux publics, et des infrastructures, la promotion d’activités qui créent de l’emploi occupe une place importante dans nos objectifs », a-t-il déclaré.
A travers le projet des pôles urbains, poursuit-t-il, la DGPU vise aussi, par le développement des logements, à promouvoir les activités des entreprises (industrielles, commerciales, sociales….) qui sont compatibles avec l’habitat, dans une démarche qui associe à la fois les hommes d’affaires et les entreprises.
Le CDES est une organisation patronale, composée de jeunes entrepreneurs dont l’ambition est d’inscrire l’action patronale dans le sens de la promotion d’une vision centrée sur le développement des services au bénéfice des entreprises membres.
Il regroupe des entreprises formelles et se propose de représenter surtout les petites entreprises dans les grandes instances du secteur économique. Il compte 115 entités et plus de 25.000 acteurs économiques.

À voir aussi

Déficit budgetaire Amadou Bâ craint l’aggravation de celui du compte courant en 2018

Réussir Business- Après sa rencontre avec le secteur des microfinances et celui des assurances, Amadou …

Aide publique au développement- Un rapport de l’Uemoa met en exergue les dangers de cette manne financière pour les pays africains

Ouestaf- Les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) ont reçu, durant les trois …