Accueil / SANTE / Sida, paludisme, tuberculose…: Un guide pour une meilleure prise en charge des patients

Sida, paludisme, tuberculose…: Un guide pour une meilleure prise en charge des patients

En 2015, date d’échéance pour l’atteinte des Omd, Mme Viviane Wade, présidente de l’Association éducation-santé, souhaite ne plus voir d’enfants naître avec le Sida au Sénégal. C’est ce qu’elle demande aux femmes sénégalaises de lui promettre.

Madame Viviane Wade a présidé, hier, dans la banlieue de Dakar, la journée de plaidoyer pour l’élimination de la transmission du Vih/Sida. Elle a appelé les jeunes à la responsabilité et encouragé les femmes à sensibiliser davantage leurs maris sur la nécessité de se faire dépister.

La Première dame du Sénégal, par ailleurs, présidente de l’Association éducation-santé, a demandé aux femmes de lui promettre qu’il n’y aura plus d’enfant qui naisse avec le Sida, d’ici à 2015. Ces propos ont été tenus en présence du président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck, des ministres de la Santé, Modou Diagne Fada, et de l’Enseignement élémentaire et du Préscolaire, Kalidou Diallo.

Madame Viviane Wade a adressé ses remerciements aux jeunes, âgés de 15 à 24 ans, pour avoir diminué le taux de leur prévalence du Vih-Sida. Elle leur a demandé de continuer sur cette lancée, mais aussi, d’être de futurs pères responsables. Dans la même veine, elle a appelé au renforcement de la lutte contre la contamination des enfants lors de la naissance.La Première dame du Sénégal a révélé que le Sénégal a accompli des progrès importants dans la lutte contre le Sida, en réussissant à stabiliser le taux de prévalence à 0,7%. Cependant, elle appelle à faire preuve d’attention, « parce que nous avons des poches à Kédougou, Tambacounda, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Mbour qui ont un taux de pourcentage qui va de 1 à 3% ».

Un enfant ne doit jamais être orphelin

Elle est convaincue que si ces localités diminuent leur taux de prévalence, le taux national baisserait considérablement. Si elle tient particulièrement à le dire, c’est parce qu’ « on est à la limite de l’aide du Fonds mondial de lutte contre le paludisme, le Sida et la tuberculose », révèle-t-elle. Néanmoins, elle a précisé qu’il y aura encore les antirétroviraux, mais plus d’aide extérieure.

Madame Viviane Wade a affirmé ne pas comprendre que « les enquêtes disent que si les femmes ne font pas le test du Vih, c’est à cause de leurs époux ». Et de s’interroger : « Qu’est-ce que cela veut dire » ?

Elle trouve normale qu’un enfant naisse exempt du Sida. En effet, faisant référence à un enfant, récemment, montré à la télé, elle a fait comprendre aux filles et fillettes ainsi qu’aux mamans qu’un enfant ne doit jamais être orphelin. « Un orphelin est un enfant misérable, malheureux, c’est un calvaire, c’est ignoble et notre société doit éliminer cela », a-t-elle martelé.La présidente de l’Association éducation-santé a révélé avoir lu un journal américain où il est écrit que les Blancs n’ont plus le Sida, mais que seuls les noirs et les latino-américains sont concernés. A l’en croire, « hélas, c’est vrai, c’est pourquoi, je vous agresse, je vous interpelle et vous demande de nous aider, de vous aider et d’aider les générations futures à ne plus être porteuses du Vih/Sida, à faire honneur à l’Afrique et à montrer que les Africains sont capables de bouter le Sida hors du continent ».

Soleil

À voir aussi

Cancer du col: Un vaccin introduit dans le PEV

En prélude au lancement de l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus …

La dengue arrive à Dakar

Après Fatick, Touba et Rosso Sénégal, la dengue se signale à Dakar. Selon la Rfm …