Accueil / ACTUALITES / SIDIKI KABA, GARDE DES SCEAUX «Karim Wade est éligible»

SIDIKI KABA, GARDE DES SCEAUX «Karim Wade est éligible»

 Malgré sa lourde peine (6 ans) de prison ferme, Karim Wade reste et demeure toujours éligible

La messe a été dite au procès de Karim Wade pour délit enrichissement illicite : 6 ans de prison ferme. Néanmoins, Wade-fils n’en perd pas pour autant ses droits civiques, son droit de vote, encore moins son éligibilité. C’est ce qu’a révélé le Garde des Sceaux qui se prononçait sur le verdict de la Crei contre Karim Wade. «L’interdiction de l’exercice de ses (Karim Wade) droits civiques, civils et de famille prévue par l’article 34 du code de procédure pénale ne fait pas partie des sanctions rendues par la Cour de répression de l’enrichissement illicite, contre le fils de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade», a précisé Kaba, pour dissiper tout amalgame. En d’autres termes, le candidat du Pds maintient son droit de vote et est toujours éligible, c’est-à-dire qu’il peut participer à des échéances électorales, si toutefois, il sort de prison, avant 2017.

Et si Macky graciait Karim Wade ?

Et si, une fois, Macky Sall graciait le candidat du Pds en 2017 ? Un geste qui pourrait être porté à son crédit et pacifier l’espace politique, à quelque trois ans de la présidentielle. Juger rapidement pour mieux gracier ensuite ? Au vu de la tournure qu’a pris ce procès-fleuve, de nombreux observateurs parient désormais sur une grâce pour l’ancien «prince héritier» qui, nous dit-on, n’est pas surpris de sa condamnation à 6 ans de prison ferme. Le détenu le plus célèbre de Rebeuss dont la chute prévisible, est semblable à celle d’Icare s’approchant trop près du soleil, entend, depuis sa cellule, bien défier Macky Sall à la prochaine élection présidentielle. Scénario probable, si l’on se fie au propos du ministre de la justice Sidiki Kaba qui soutient que Karim Wade ne peut, en aucun cas, perdre ses droits civiques. A moins qu’il bénéficie d’une grâce présidentielle, le tirant d’affaire, avant 2017. Pour le journaliste Cheikh Yérim Seck, il n’imagine pas que Karim Wade fasse six ans en prison. «Je ne peux même pas l’imaginer. Ce serait anormal», soutient-il. Il a brandi l’argument selon lequel si Macky Sall est devenu ministre de la République, c’est grâce à Karim Wade. Il a, par ailleurs, évoqué les relations particulières qu’entretenaient les deux hommes. «A plusieurs reprises, Karim Wade est parti déjeuner chez Macky Sall, sur invitation de Marième Faye, la 1ière dame. Ils ont été toujours en de très bons termes», révèle M. Seck qui dit détenir ces informations dans le cadre de ses enquêtes, quand il travaillait à Jeune Afrique.

«Parfum de deal»

Toutes choses qui font que, selon Yérim Seck, Macky Sall doit le (Karim) gracier pour la paix sociale du Sénégal. Il exhorte le chef de l’Etat à allier la justice à un impératif de paix. «Macky Sall doit savoir pardonner et libérer Karim Wade pour la cohésion et la paix au Sénégal », réitère-t-il. Pour d’autres toujours, un tel geste permettrait de relancer le dialogue politique et marquer les esprits, à près de quelques années de la présidentielle. Mais néanmoins, cette grâce serait cauchemardesque pour nombre d’acteurs de la société civile, qui y voient une prime à l’impunité. Il serait, en effet, fâcheux, pour que notre pays puisse enfin exorciser ses démons, que grâce rime avec amnésie. Quant à Sidy Lamine Niasse, Pdg du Groupe Walf, il soupçonne un complot entre Wade et Macky. Toutefois, il n’est pas trop tard pour relancer le dialogue politique, dira le mollah Walfadrji qui analyse les enjeux du verdict du procès Karim Wade. Condamné à 6 ans de prison par la Crei, l’ancien ministre et fils d’Abdoulaye Wade se présidentialise, de plus en plus, a estimé Sidy Lamine Niasse qui voit «les portes du palais grandement ouvertes à Karim Wade». Sidy Lamine Niasse n’en suspecte pas moins un complot entre Abdoulaye Wade et Macky Sall, lequel rendrait service à Karim, qui pourrait accéder à la présidence, une fois élargi de prison.

Mouhamadou BA

À voir aussi

Les affres du ‘’Petrogate’’ 

Watergate, Irangate et j’en passe. Ils sont nombreux les scandales qui ont été éventrés par …

La nouvelle vie du ministre Mary Teuw Niane

le Pr Mary Teuw Niane, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de …