Accueil / ACTUALITES / Sidiki Kaba, un homme silencieusement gêné ?

Sidiki Kaba, un homme silencieusement gêné ?

L’Etat est loin de la société civile. Il a des principes, des règles et des normes à respecter et à suivre, au risque même de se retrouver dans un marécage d’impopularité. C’est dans cette situation énigmatique que semble se retrouver Sidiki Kaba. Actuel  ministre de le Justice, il doit être dans une situation incommode et inconfortable pour ce qu’il fit et ce qu’il fut. Connu  pour son combat pour la démocratie, la dignité et la liberté, il assume aujourd’hui des responsabilités étatiques difficilement adaptables aux revendications droits-de l’hommistes.

Pourtant, dans sa communication et dans les actes qu’il pose, il se bat autant que possible pour rester fidèle à ses convictions d’hier et garder intacte son image de combattant pour la défense des libertés humaines. S’il peut être gêné par des réalités politiques auxquelles il est obligé de s’accommoder, il n’en demeure pas moins qu’il œuvre intelligemment pour l’apaisement du climat social et politique.

Sa stratégie échappatoire est de se taire sur une affaire pendante devant la justice. C’est ce que fait un homme d’Etat. Mais il reste l’homme public appelé à protéger son historique parcours  international pour les Droits de l’Homme. Il se susurre même qu’il est beaucoup dans les libertés provisoires accordées, les libertés conditionnelles et les grâces accordées en nombre grandissant. C’est à son honneur.

Domou rewmi

À voir aussi

Dialogue sans l’opposition significative Le « monologue » d’Aly Ngouille Ndiaye

Le dialogue national s’ouvre aujourd’hui entre le pouvoir, une partie de l’opposition et de la …

GO : Jules jugé par une ‘’con-sœur’’

Les conneries, c’est comme les impôts. On finit toujours par les payer. Ainsi, quand une …