????????????????????????????????????

SIDY HAMED LO ANCIEN SENATEUR TANCE TANOR- «Reviens à la raison et soucie-toi de l’avenir du parti »

Sidy Hamed Lô, ancien Sénateur, avec à la clé 40 ans de militantisme au Parti socialiste (Ps), est sorti hier de son mutisme pour siffler la fin de la récréation. M. Lô que Tanor Dieng connaît très bien parce que c’est lui qui a remis la carte d’adhésion au PS à l’actuel Secrétaire général, demande à ce dernier de revenir à la raison et de ne pas se laisser manipuler par l’APR. Dans cet entretien exclusif, Sidy Hamed Lô confirme la liste de Khalifa Sall aux prochaines élections législatives de juillet  2017.

Quelle est votre lecture sur la crise qui mine votre parti et qui a occasionné l’emprisonnement de Bamba Fall et Cie ?

Cette crise est une première dans l’histoire du PS. Et c’est la première fois que des responsables politiques sont traduits devant la justice au Sénégal. Il y a des crises dans toutes les formations politiques, mais ça se règle à l’interne ou dans les Conseils de discipline. Ce n’est pas maintenant, en ce moment, après 16 ans de perte de pouvoir, qu’on a une parcelle de pouvoir grâce à notre compagnonnage avec l’APR, avec l’appui de l’État, qu’on doit traduire nos camarades devant les tribunaux. C’est une honte et un recul pour le PS.

D’après ce que vous venez de dire, y a-t-il des responsables socialistes réellement visés dans cette crise ?

Tout à fait, c’est Khalifa Sall et ses amis. On veut les liquider politiquement parce qu’ils refusent le diktat de la direction du parti et refusent également d’épouser la pensée unique, qui est celle de rester avec le pouvoir actuel. Khalifa Sall et ses amis ont des projets de société, c’est la raison pour laquelle on veut les décapiter.  Avec ces arrestations, on veut nous pousser à quitter le PS. Nous refusons de quitter ce parti, nous allons continuer à mener le combat à l’intérieur des instances du parti parce que nous sommes nés et avons grandi dans ce parti du président Senghor.

À un certain moment, il faut le dire, tout ce que Tanor propose au parti, le camp de Khalifa Sall s’y oppose farouchement. C’est un combat de personne ?

Non. Nous sommes là pour défendre les intérêts du parti et nous opposer au projet de liquidation du PS au profit de l’APR. Nous n’accepterons pas que le parti joue un second rôle dans cette alliance avec Macky Sall. Nous avons des ambitions, celles de reprendre le pouvoir et gouverner ce pays. Notre compagnonnage avec Macky Sall devrait s’arrêter depuis le 25 mars 2012, et laisser l’APR gouverner seule. Et nous devrions retourner à la base pour animer et remobiliser les troupes, mais rien n’a été fait.

Khalifa Sall a soutenu que son camp présentera une liste. Êtes-vous pour ce format sans l’aval de la direction nationale ?

Il est totalement exclu d’aller avec la même liste que Benno Bokk Yaakaar (BBY). Cela n’entre pas dans notre schéma ni dans nos plans. Nous allons présenter une liste aux prochaines élections, avec des gens qui croient aux valeurs que nous a enseignées Senghor. Quel que soit le cas de figure, Khalifa Sall et nous, ses amis, allons bâtir une coalition nationale et nous serons représentés dans l’ensemble du département du Sénégal parce que la majorité des socialistes sont avec nous. Que ça plaise où déplaise à la direction du parti, nous irons sans Benno Bokk Yaakaar (BBY) aux prochaines législatives.

Mais Khalifa Sall a un autre problème. Il est connu seulement à Dakar. Ceci n’est-il pas un handicap pour votre future tête de liste ?

Non, ce n’est pas la réalité. Je donne un exemple. Dans le Département de Bignona, qui est pourtant à 450 km de Dakar, sur les 19 communes, il y a un staff qui, depuis plusieurs mois, travaille pour Khalifa Sall. Nous sommes en contact permanent avec d’autres responsables dans la Commune de Bignona. Ce n’est pas fini, nous serons bientôt dans la Région de Kédougou pour une tournée après le Département de Dagana. Ce que les gens oublient, c’est que Khalifa a été responsable des jeunes du PS pendant plus de 20 ans et il a eu à faire le tour du Sénégal. Il est le seul qui, au sein du Parti socialiste (PS), connait personnellement quelqu’un dans chaque hameau du Sénégal, qui peut lui prêter une chambre pour dormir.

Dans cette crise qui a conduit Bamba Fall et Cie en prison, vous soupçonnez la main de votre SG de parti. Avez-vous un appel à lancer à son endroit ?

Qu’il revienne à la raison. Ce parti, on le lui a légué mais il ne l’a pas créé. Qu’il sache que Khalifa Sall, avec qui il était, est resté le même. Dans cette affaire qui divise le Parti, Tanor avait porté plainte contre X. En réalité, cela ne le grandit pas, mais affaiblit le parti. Tanor, dans quelques mois, aura 70 ans. Il ne pourra pas devenir candidat à une quelconque présidentielle, mais il doit se soucier de ses jeunes frères. Et parmi ses camarades, il y a des candidats potentiels. Ce candidat, pour beaucoup de socialistes et Sénégalais, c’est Khalifa Sall. On ne doit pas le déplumer.

Êtes-vous sûr de la survie de Benno Bokk Yaakaar ?

Elle devait disparaitre depuis 2012. Ce qui se fait là-bas, c’est de l’escroquerie  politique. Nous avons soutenu Macky Sall et il a gagné, nous devrions le laisser gouverner et appliquer son programme de gouvernance. Et les souteneurs devraient retourner dans leurs partis respectifs. Benno Bokk Yaakaar est une affaire de l’APR. Regardez ce qui se passe. En 2012, nous avons obtenu une dizaine de députés, aux élections du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), nous n’avons même pas eu 05 Conseillers avec tout ce que nous représentons dans ce pays. Pire, sur 738 contrats spéciaux qui concernent les ministres conseils, PCA, DG de société, entre autres, le PS n’a pas atteint la trentaine.

Entretien réalisé par Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

ABDOUL MBAYE PRESIDENT DE L’ACT «On n’a pas encore des députés du peuple, mais des députés du président Sall »

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, a repris service depuis hier. Cette fois-ci, il n’a pas …

One comment

  1. YOOW TU N ES PAS OBJECTIF NDAKH KHALIFA NGUA FARAL C CLAIRE TU NE PAS DIRE AUTRE CHOSE.
    MAIS TANOR NE PEUT RIEN DÉCIDER SI LE BUREAU POLITIQUE NE L AVALISE PAS ET JE LES RESPECTE TOUS CAR SE SONT DES GENS RESPONSABLE ET RÉFLÉCHIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *