4912599_3_64d0_james-zumwalt-l-ambassadeur-des-etats-unis-au_5a481610961d92d7ac99204e07b94f9e

SIGNATURE D’ACCORDS DE DÉFENSE- Le Sénégal et les États-Unis renforcent leur coopération militaire

Le Sénégal et les Êtats-Unis ont signé un accord de défense pour le renforcement de la coopération militaire entre les deux pays. L’Accord a été paraphé entre  Mankeur Ndiaye et l’ambassadeur des États-Unis au Sénégal, James Zumwalt

 Le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye et l’ambassadeur des États-Unis au Sénégal, James Zumwalt, ont signé, hier, un accord de coopération en matière de défense. Cet accord a comme objet la coopération entre les deux pays dans le domaine de la défense et établit un cadre qui couvre toutes les activités de coopération dans le respect de la législation et de la réglementation de chaque pays. Ainsi, la  signature d’accord de coopération de défense permettra  aux deux pays de renforcer le système de sécurité dans les deux pays sur tous les plans, comprenant des exercices militaires conjoints de formation régulier. «Nos gouvernements travaillent en étroite collaboration pour créer davantage d’opportunités économiques pour nos citoyens mais aussi protéger nos pays contre les menaces communes, en plus de nous épauler dans la quête d’idéaux partagés»,  a fait savoir M. James Zumwalt. En plus de ce système de défense, ce partenariat va répondre aux crises, en cas de catastrophe naturelle ou  d’une attaque terroriste, a révélé  l’ambassadeur des Etats-Unis  au Sénégal. Le  ministre  des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur Mankeur Ndiaye, a pour sa part  indiqué que c’est dans le souci  d’élever l’engagement qui sous-tend le partenariat entre les deux pays, à un niveau tel que leur coopération en sera «substantiellement revitalisée» et «stratégiquement renforcée», que l’administration américaine avait pris la décision, le 17 décembre 2015, d’accorder un deuxième Compact au Sénégal. «Cette éligibilité de notre Pays a satisfait largement aux critères de sélection, au demeurant, très sévères, au nombre de 17. Ces critères de sélection sont sériés en trois grandes catégories : les progrès dans la bonne gouvernance et la promotion de la justice, les investissements sociaux et le développement de l’économie et de la libre entreprise», a dit le ministre des Affaires étrangères.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

centrale_charbon_sendou

Centrale à charbon de Sendou: L’unité sera prête en fin 2017

A la  fin de  l’année  2017, la Société  nationale d’électricité  pourra  bénéficier  de 125 MW …