téléchargement (6)

SIGNATURE DE PROTOCOLE D’ACCORD Les travailleurs du nettoiement, aux anges

 Les Syndicats des travailleurs du nettoiement ont exprimé leur satisfaction sur le protocole d’accord qu’ils ont signé, samedi, avec l’Unité de coordination de la gestion des déchets solide (UCG).

 « Nous sommes satisfaits vu la cohésion qu’il y a eue et l’engagement de tous les syndicats sur les propositions, car l’UCG a pris en compte toutes les propositions des six syndicats », a d’emblée réagi le Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du nettoiement, Madani Sy. Pour lui, cet accord est « une première » d’autant plus qu’il entre « dans le cadre de la mise en place de la politique sociale de l’UCG à travers sa volonté de satisfaire les préoccupations de toutes les parties prenantes du secteur selon une démarche participative et inclusive ». Aussi, a-t-il précisé que ce protocole « va permettre aux travailleurs de retrouver leur dignité mais aussi leur permettre d’augmenter leur pouvoir d’achat ». Il a également salué « le courage » de l’UCG pour avoir réuni les syndicats vers un consensus afin que les techniciens de surface sortent la tête de l’eau.

S’il se félicite de la signature cet accord, Madani Sy n’en préconise pas moins sa maternisation afin que « les gens sentent qu’il prend en compte les préoccupations des travailleurs et assure un plan de carrière aux travailleurs. Ce secteur nécessite le regroupement de toutes nos forces, et c’est la raison pour laquelle moi, en tant que syndicaliste majoritaire, j’ai accepté la main tendue de la direction pour trouver des solutions de sortie de crise afin qu’il y ait une stabilité dans le secteur », a expliqué M. Sy. Il a promis que les travailleurs qui sont pour un plan d’action unitaire, vont « œuvrer pour qu’il y ait une stabilité du secteur et que le secteur émergent du nettoiement puisse à jamais mener à bien ses activités ».

Le  Coordonnateur de l’UCG, Ibrahima Diagne, pour sa part, a souligné que le protocole tient compte de l’institutionnalisation de la concertation par l’organisation de réunions de manière mensuelle et la mise en place de commissions ad hoc. « Le système est gangrené par l’endettement des travailleurs du nettoiement. Ce n’est pas la responsabilité de l’employeur ni de l’UCG, elle est individuelle mais nous allons aider les travailleurs à faire de telle manière qu’il ne se reproduise pas », a-t-il promis. « Le protocole d’accord prendra en compte la politique sociale du secteur, le renforcement de la prise en prise en charge médicale, l’équipement, les conditions de travail », a assuré le Coordonnateur de l’UCG.

Khady Thiam Coly

Voir aussi

waly ballago seck

AFFAIRE DE LA RANGE ROVER “VOLEE” Wally Seck inculpé et placé sous contrôle judiciaire

L’artiste musicien Wally Ballago Seck n’est pas sorti indemne de son face à face, hier, …