Accueil / ACTUALITES / Situation de l’Apr à Pikine : Le financement divise les femmes

Situation de l’Apr à Pikine : Le financement divise les femmes

«L’argent est le nerf de la guerre», dit l’adage. Cela semble être une réalité chez les militants de Macky Sall dans la commune de Pikine Nord. Les apéristes y sont divisés à cause du financement qu’elles avaient obtenu des responsables de leur parti. Une situation qui risque de peser lourd, d’ici à la prochaine élection.

Il y a moins de trois jours, des responsables des femmes de l’Apr de la commune de Pikine Nord, avaient fait une sortie, sollicitant l’intervention de Macky Sall, au sujet des problèmes qui gangrènent le parti dans leur localité. Elles dénonçaient l’utilisation
solitaire et sans transparence de l’argent qui avait été octroyé aux groupements féminins de la localité, après avoir réclamé la descente sur le terrain des hauts responsables du parti. Aujourd’hui, une autre partie des militantes se prononce sur ce problème.

Et Mme Bâ, l’une des responsables, de déclarer que les financements dont elles avaient bénéficié n’ont pas été gérés dans la transparence. Certaines parmi elles auraient été écartées de la gestion. Les élues de la localité auraient même utilisé cet argent pour faire voyager leurs fils, au détriment des femmes porteuses de projets et qui peinent à dérouler leurs activités génératrices de revenus. Toutes les femmes qui étaient présentes, ont embouché la même trompète. D’après Mme Sèye, les responsables
filment les regroupements des femmes, lors de l’organisation de leurs tontines dans les quartiers, pour faire croire à la première dame ou à Macky Sall, que Pikine Nord est déjà acquis à l’Apr, grâce à leur travail. Ce qui est faux, décrie-t-elle, avant d’alerter les hauts responsables sur le mauvais fonctionnement de l’Apr dans cette commune minée par une division intestine. Nombreux étaient les groupements de femmes représentés à cette rencontre et qui ont informé avoir gelé leurs activités dans l’Apr, pour n’avoir pas été impliqués dans le financement octroyé.

Sada MBODJ

 

À voir aussi

INTERCOMMUNALITE- Une nécessité pour réaliser des projets de développement

Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf …