Accueil / POLITIQUE / Situation de l’Apr en Côte d’Ivoire Le Macky ‘’démotivé’’ et ‘’amorphe’’

Situation de l’Apr en Côte d’Ivoire Le Macky ‘’démotivé’’ et ‘’amorphe’’

Démotivation des militants et léthargie du parti présidentiel gagnent les militants de l’Apr d’Adjamé, en Côte d’Ivoire. Le rêve de gagner la Côte d’Ivoire en 2019 devient  ainsi hypothétique.

Le Président de l’APR, lors de la dernière réunion du secrétariat exécutif, a critiqué très sévèrement le fonctionnement du parti et le comportement de certains responsables dans la gestion de leurs ambitions et leur manque d’engagement sur le terrain auprès des militants. Cette situation décrite correspond malheureusement à la réalité en Côte d’Ivoire. En conférence de presse hier, Makhtar Diallo, Coordonnateur de la section Apr d’Adjamé en Côte d’Ivoire, attire l’attention du président Macky Sall sur la situation de l’Apr au pays de Houphouët Boigny. ‘’Le parti est devenu amorphe du fait de l’absence d’animation à la base’’, a-t-il souligné, précisant qu’’’inactifs et profiteurs, de soi-disant responsables de l’Alliance pour la République (Apr) en Côte d’Ivoire ne mobilisent pas pour le parti.’’ Il dénonce le manque d’engagement et de sincérité du Consul Abdou Karim qui est à l’origine de la démotivation et de la désaffection des militants. ‘’Il  n’a pas su impulser une dynamique de mobilisation permanente pour entretenir la flamme militante. Beaucoup de militants sont découragés, se sentant parfois abandonnés et délaissés’’, a-t-il martelé. La mouvance présidentielle a subi une contre-performance lors des élections législatives de 2017. Pour preuve, dit-il, sur 19.399 inscrits, seuls 2500 ont voté lors des législatives de 2017, ce qui veut dire que plus de 80% n’ont pas voté. Entre autres causes de ce désintéressement, ajoute-t-il, le choix du député Basse et son complice ‘’Négri’’, ex- membre de la Génération du concret. ‘’Ces deux hommes ont empêché le déroulement normal du programme de massification de l’Apr’’, a indiqué M. Diallo. Face à cette situation, les apéristes d’Abidjan demandent à Macky Sall d’agir et le plus tôt sera le mieux.’’ Notre rêve de bien gagner la Côte d’Ivoire risque d’être hypothétique’’, préviennent-ils. ‘’La tendance est pleine de risques pour l’Apr car’’, soutient M Diallo, ‘’l’organisation du parti est restée informelle’’. Il n’y a pas de courroies de transmission qui permettent d’associer les militants de base à la prise des décisions majeures. ‘’L’heure a sonné pour la structuration du parti et il est temps d’avoir un bon leader capable de transcender les querelles internes’’, suggère-t-il.

M BA

À voir aussi

Guirassy: « Les Sénégalais se sont trompés sur le choix de Macky »

Moustapha Guirassy ne fait pas de cadeaux au Président Macky Sall. Faisant le bilan de …

Serigne Mbacké Ndiaye : « Je peux accompagner Wade mais pas son fils… »