Accueil / ECONOMIE / SMD- Dakar capitale de l’économie bleue !

SMD- Dakar capitale de l’économie bleue !

 Le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime a lancé officiellement, hier,  la cuvée 2 du Salon maritime de Dakar (Smd). Le thème général est : « Enjeux et défis de la pêche et de l’économie maritime pour l’émergence ». L’édition de 2015 a pour invité d’honneur le Royaume du Maroc.

 Oumar Guèye, en donnant le coup d’envoi de la manifestation, a indiqué que le Smd répond à un besoin de création d’un cadre d’échanges, de compétences, d’expertise et de technologies dans des domaines diversifiés et complexes d’intérêts communs. Le Smd va réunir du 10 au 13 décembre 2015 au Centre international des conférences Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio professionnels de la pêche, Ong, acteurs maritimes, partenaires au développement et représentants d’institutions venus des différents coins du globe. Ils vont faire de ce salon professionnel un plateau d’expositions, de forums thématiques mais aussi un espace de rencontre B to B. À ce titre, le Smd constitue une excellente opportunité pour nos pays respectifs de mettre en valeur leur expérience, non seulement dans les domaines de la formation et de la recherche, mais aussi et surtout, de tendre vers l’harmonisation de leurs orientations et de leur vision en matière de gouvernance halieutique et de politiques de transports maritimes, en vue d’une bonne régulation des secteurs de la pêche et de l’économie maritime, a estimé le ministre Oumar Guèye. Il a exhorté les différents acteurs à travailler ensemble, agir ensemble, développer des stratégies inclusives, des complémentarités plus que nécessaires pour répondre aux exigences de développement économique et social de l’heure, dans la solidarité au bénéfice de nos pays respectifs. Aujourd’hui, malgré les contraintes et défis, le secteur de la pêche et des affaires maritimes reste un des piliers des économies des États côtiers et revêt une dimension particulière, sur le plan social voire culturel. Au Sénégal, indique Oumar Guèye, le secteur de la pêche occupe près de 17% de la population active, contribue pour 2% au Pib, assure 75% des apports en protéines d’origine animale aux populations avec une consommation nationale estimée à 26kg par an, contre une moyenne mondiale de 16kg/habitant/an. Parallèlement, ajoute-t-il, près de 95% des échanges extérieurs sont  effectués par voie maritime avec le  Port autonome de Dakar (Pad), qui de par sa position stratégique, ouvert sur le monde, constitue une porte d’entrée privilégiée en  l’Afrique. Ce n’est pas tout. Selon toujours le ministre Oumar Guèye, la marine marchande, quant à elle, assure plus de 90% du commerce mondial. Elle est la clé de l’économie mondiale. Et de renchérir : « Il y a environ 53000 navires de commerce navigant dans le monde transportant toutes sortes de marchandises. Cette flotte est enregistrée sous plus de 150 pavillons différents et exploitée par plus d’un million de marins de toutes les nationalités ».

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

Ouverture à Taormine d’un G7 atypique sur fond de sujets sensibles

Par RFI– C’est ce vendredi 26 mai que débute le 43e sommet du G7 à Taormine, en …